KARIM WADE À DAKAR LE 15 JANVIER : UNE ÉQUATION QUI DIVISE DES MEMBRES DU PDS


La venue de Karim Wade au Sénégal le 15 janvier prochain annoncée en grande pompe par la presse, continue d’alimenter les débats.

Le coordonnateur du parti démocratique sénégalais à Sédhiou, Alassane Ndiaye, membre du comité directeur du Pds, confirme Xibaaru en informant que le fils de l’ancien Président du Sénégal ne sera pas au Sénégal avant 2019 : « disons-nous la vérité, Karim ne peut pas être à Dakar le 15 janvier simplement parce qu’il a accepté l’exil volontaire forcée du régime ». Selon lui, l’ancien ministre d’Etat sous Wade qui doit plus de 130 milliards à l’Etat du Sénégal a signé une convention qui le contraint à l’exil.

Sankou Sagnan, lui aussi, membre du comité directeur de Pds, botte en touche et soutient, mordicus, que ces propos avancés par son camarade de parti n’engagent que lui. «  Je m’inscris en faux contre cette idée qui prétend dire aux gens que Karim Meissa Wade est en détention au Qatar. Il est libre de tout mouvement », a-t-il rectifié. Poursuivant, il soutiendra que  « ce n’est pas la position du comité directeur du Pds, ce n’est pas la position de la fédération de Sédhiou Non plus ». « Jusqu’au moment où je vous parle, le Pds a dit haut et fort que M. Karim Wade sera son candidat en 2019 » a-t-il laissé entendre. Cependant, il a tenté de justifier le fait que Karim soit à l’étranger alors que les élections approchent. Et c’est le cas d’Abdoulaye Wade qu’il a prix comme exemple : « je peux vous rappeler que, Wade, pour gagner les élections de 2000, était venu à quelques mois des présidentielles, donc, d’ici 2019, beaucoup d’eau coulera sous les ponts ».  « Le 26 décembre 2016, le Président Wade nous a rassurés que Karim Wade viendra pour les combats futurs »


Articles en relation

yoast seo premium free