Ultimate magazine theme for WordPress.

3è mandat 3è victime: Qui osera encore parler ?

Me Moussa Diop vient d’être limogé suite à sa sortie s’opposant à un 3è mandat, qu’il a qualifié de coup d’Etat. Et pourtant, nous souffle-t-on, l’ex DG de Dakar Dem Dikk a fait ses preuves dans cette société nationale.

Travailler, selon Macky Sall, signifierait partager ses idées, les défendre sur les plateaux TV. Difficile pour un intellectuel de se faire enfermer dans son raisonnement, d’autant plus si on est avocat. Me Moussa Diop s’est donc exprimé librement sur le 3e mandat, l’assimilant à une forme de coup d’Etat. Il est limogé, devenant ainsi la 3è personnalité politique de la mouvance présidentielle, victime du 3è mandat, après Sory Kaba et Moustapha Diakhaté.

Si pour Sory Kaba, ça c’est plutôt bien fini, car on ne l’entend plus parler depuis lors, Moustapha Diakhaté, par contre, ne s’est pas laissé faire. Fidèle à ses principes, il est devenu presque un vrai opposant au régime en place depuis son limogeage. Qu’en sera-t-il pour Me Moussa Diop ? Wait and see !

Recul démocratique

Une vraie dictature interne au sein de la mouvance, où tout le monde est obligé de la boucler ou être défenestré. Pour une question aussi fondamentale régie par la Constitution, il est inadmissible que des intellectuels soient cadrés aussi injustement dans leurs propos. Au même moment, ceux qui sont pour un 3è mandat sont en train de défendre leur position à travers les médias en toute liberté.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.