Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Acte De Vandalisme : Une Éventuelle Fermeture De L’arène Nationale, Annonce Le Ministre Des Sports

0

L’arène nationale, un patrimoine qui a coûté la peau des fesses à l’Etat du Sénégal. Dimanche dernier, lors d’un des actes de vandalisme ont été notés dans le nouveau joyau. Frustré par ces actions qualifiées d’une indiscipline notoire, le ministre des Sports, Matar Ba, informe qu’il pourrait fermer l’arène.

En recevant les acteurs de la lutte hier, Matar Ba a proliféré des menace disant qu’il irait jusqu’à fermer l’arène nationale si les gens continuent à détruire. Cette information a été donné par le Journal Vox Populi, repris par senegaldirect. “Il n’est pas question qu’on se laisse faire (…) S’il faut fermer l’arène, on n’hésitera pas”, a fustigé Matar Ba, ministre des Sports.

Il est a noté que cette édifice, saccagé le dimanche passé, a coûté 32 milliards Fcfa.

Que peut-être ces avertissements de la part du Ministre vont dissuader les gens à ne plus détruite notre immobilier commun.

Rappel

Le CNG a pris la décision de ne pas laisser impuni ces actes de vandalisme. On a appris l’information par le biais de nos confrères de la Rfm. En effet, il est annoncé, lors d’un combat avant-hier opposant Capitaine Dina de Yoff à Cheikh Super Diamono de l’ecurie Mor Fadam, il y a eu beaucoup d’actes inciviques.

Sièges arrachés, cassés, d’autres projetées dans l’enceinte de la piste ont émaillé l’arène nationale pendant ce combat. De l’indiscipline ou la furie des supporters déçus ? Peut-être les deux.

En tout cas, les fans des lutteurs engagés ont belles chaises de l’arène nationale qui ont coûté la peau de fesses au gouvernement sénégalais.

Toutefois, ceci est un acte que Le Cng se voit obliger de punir sinon, d’ici quelque temps l’arène risquerait de perdre tout sa splendeur. Par conséquent, les cachets des lutteurs n’ont été donnés et une plainte de la ladite structure de lutte va être déposé sur la table du procureur de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.