Actes Contre Nature, Pédophilie, Viols Répétés… : Serigne Assane Mbacké «khelcom» Et Son Réseau Tombent

Actes contre nature, pédophilie, viols répétés… : Serigne Assane Mbacké «Khelcom» et son réseau tombent
L’affaire va, sans doute, faire beaucoup de bruits dans les jours à venir. Depuis vendredi soir, le conférencier religieux Serigne Assane Mbacké « Khelcom » est en garde à vue.

Idem pour Baïdy Hamady Sow, un de ses proches, mais aussi Abdourahmane Lô, réceptionniste à l’hôtel Nina, et Khadim Samb dit «Djimbori», chanteur religieux.

D’après le quotidien Libération, O. Diop, 16 ans, et H.Thimbo, 17 ans, ont détaillé aux enquêteurs comment ils étaient violés puis transformés en esclaves sexuels par ces homosexuels.

Face aux aveux des autres mis en cause, Serigne Assane Mbacké «Khelcom» se confesse et jure, sur tous les dieux, «atteint mystiquement» par le nommé T. S.

«J’ai essayé de me soigner partout, même en Gambie. J’ai fait toutes les prières pour freiner mes pulsions envers les jeunes. Je suis conscient de la gravité de mes actes et je demande pardon », a-t-il dit aux policiers.

Quant au récidiviste Khadim Samb dit «Djimbori», il appert, selon les premiers éléments de l’enquête en cours, qu’il a déjà effectué un séjour de cinq (5) ans en prison pour les mêmes faits.

Quid du modus operandi ayant permis de casser ce réseau maléfique ? À en croire le journal, c’est une simple journée de sensibilisation, organisée dans une école qui a ouvert la boîte de Pandore.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.