Ultimate magazine theme for WordPress.

Affaire Aby Ndour contre Atepa : Tout ce qu’il faut comprendre de la décision du juge des référés.

Dans le contentieux opposant Aby Ndour à SOS Littoral, c’est l’avocat Me Ousseynou Ngom qui avait intenté une procédure consistant à demander au juge des référés, près du Tribunal de Grande Instance de Dakar, d’ordonner l’enlèvement des installations édifiées sur l’espace jouxtant la corniche ouest à hauteur du KFC, par la chanteuse.

En fait, le requérant n’aurait jamais demandé l’expulsion, mais l’enlèvement des installations sous astreinte. Et, le juge qui n’a pas tranché le fond du litige, a statué en la forme. Ainsi, il déclare irrecevable l’action de SOS Litoral, celle de Pierre Goudiaby Atepa ainsi que l’intervention volontaire de Ageroute Sénégal et des sculpteurs.

Dans ses motivations, le juge des référés estime que SOS Littoral, en croisade contre les constructions illégales en bordure de mer, « n’avait pas qualité à agir ». Le tribunal de rappeler que dans le droit positif sénégalais, les associations n’ont pas la qualité pour ester en Justice. Pour ce qui concerne Pierre Goudiaby Atepa, le Tribunal « lui aurait refusé sont intérêt à agir », nous apprend une source proche du dossier.

Pour les volontaires de Ageroute et autres sculpteurs, le magistrat estime que leurs actions étant accessoires à l’action principale, l’irrecevabilité de l’action principale entraîne celle de l’action des intervenants volontaires.

La partie civile a fait part de son souhait de faire appel de la décision du juge des référés. La chanteuse, représentée par l’avocat Me Seydou Diagne, pour sa part, « s’en est réjoui

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.