Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Affaire du bébé calciné : Les incroyables aveux des agents mis en cause

0

Des révélations explosives ont été faites par les agents de la clinique de la Madeleine mis en cause dans l’affaire du bébé mort calciné.

En effet, le pédiatre Hussein Joubaily est passé aux aveux, reconnaissant qu’il ne surveillait pas le travail des personnes qui dépendaient de lui, comme il se devait. Ce, alors qu’il avait donné l’autorisation de mettre le bébé dans la machine phytothérapeute.

A l’en croire, toutes les conditions n’étaient pas réunies pour que l’équipe surveille le nouveau-né.

En ce qui concerne l’infirmière qui état en charge de l’enfant, elle a déclaré que c’est vers 6 h du matin qu’elle s’est rendu compte que le bébé ne vivait plus et avait le corps noirci.

D’ailleurs, elle a joute qu’a cette instant elle s’est rendue compte que la machine phytothérapeute, qui ne fonctionnait plus, était très chaude, et se trouvait dans l’incapacité de savoir si le bébé était toujours en vie ou non. Ce, alors qu’elle n’avait au préalable l’autorisation de placer l’enfant dans l’appareil phytothérapeute.

A l’en croire, le stock était épuisé et dans une telle situation, c’est une chose, qu’elle avait l’habitude de faire sans souci.

En ce qui concerne le directeur de la clinique, il a soutenu que l’équipe n’était pas obligée de faire des vérifications au niveau de la machine, car toutes les conditions étaient réunies, à savoir une bonne aération et une bonne climatisation.

Le manque d’entretien de l’appareil phytothérapeute pourrait être à l’origine de la mort du bébé, rapporte le journal EnQuête.

senenews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.