Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Aminata Mbengue Ndiaye, présidente du Hcct: «Le Président a entendu et compris les angoisses de son Peuple»

0

La présidente du Hcct appelle à son tour au calme. Aminata Mbengue Ndiaye réaffirme sa «loyauté» au chef de l’Etat et invite à une «dynamique de dialogue politique franc et sincère».
Depuis l’affaire Sonko et ses développements, Aminata Mbengue Ndiaye n’a pas été entendue. Même si elle l’a fait en tant que secrétaire générale du Parti socialiste, elle était aussi attendue sous sa veste de présidente du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), comme l’a fait le président du Conseil économique, social et environnemental (Cese).

Alors, dans son discours d’ouverture de la première session ordinaire de l’année 2021 hier, ayant pour thème « Collectivités territoriales et promotion de l’habitat social», elle s’est exprimée sur la situation politico-sociale de ces derniers jours.

Aminata Mbengue Ndiaye, qui appelle au «calme» et au «dialogue pour la concorde des cœurs», a réitéré son «soutien sans faille» et sa «loyauté» à Macky Sall, qui reste le «Président de tous les Sénégalais». Dans les mêmes termes que ceux du chef de l’Etat dans son message à la Nation du 8 mars, elle est persuadée que celui-ci, a «entendu et compris les angoisses de sa jeunesse et de son Peuple».

D’après « Le Quotidien », la présidente du Hcct rappelle cependant que depuis 2012, le Président Sall a mis en place «plusieurs structures sectorielles pour un dialogue national inclusif dans tous les domaines» dont l’institution qu’elle dirige, le Haut conseil du dialogue social, la Commission nationale de dialogue des territoires, la Commission nationale de la réforme foncière, entre autres. «Nous invitons donc à une dynamique de dialogue politique franc et sincère, afin de crédibiliser davantage le système démocratique et les institutions républicaines», a plaidé Mme Ndiaye.

Mais surtout, ajoute-t-elle, «en tant que pays futur producteur gazier et pétrolier, le Sénégal a besoin d’un large consensus dynamique autour du chef de l’Etat, afin que l’on profite au maximum de ces ressources naturelles».

Successeur de Ous­mane Tanor Dieng à la tête du Hcct et du Ps, elle considère que «la quête permanente de la consolidation de la paix apparaît aujourd’hui comme un enjeu déterminant pour garantir le processus de développement».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.