Audience Au Palais : Les Responsables De L'apr Au Djolof Vilipendent Un Ministre Devant Macky Sall

Audience au Palais : Les responsables de l’APR au Djolof vilipendent un ministre devant Macky Sall
Alors que l’opposition menace de marcher de gré ou de force, le Président lui, est en train de recoller les morceaux pour gagner le maximum de voix en perspective des Législatives du 31 juillet prochain.

Avant-hier, rapporte le quotidien L’AS qui donne l’information, Macky Sall a reçu tous les responsables de son parti au Djolof, en présence de l’ancien ministre Aly Ngouille Ndiaye et du ministre du Développement communautaire Samba Ndiobène Kâ.

Ce qu’il faut souligner, c’est que les 19 maires ont refusé d’être reçus en même temps que les animateurs des listes parallèles. Ainsi donc, le chef de file de la majorité les a reçus séparément. Partout la tonalité du discours est restée la même.

Beaucoup de récriminations contre les responsables qui ne communiquent pas avec la base. Un flot de critiques a été dirigé contre le ministre Samba Ndiobène Kâ « devenu injoignable et arrogant ». Des critiques qui l’ont fait sortir de ses gonds.

D’après les sources du journal, sa colère se sentait à travers le trémolo de sa voix. Il n’a pu souffrir les nombreuses critiques formulées contre eux ni supporter la charge des jeunes contre lui.

Conséquence : son allocution était au ras des pâquerettes, commente un de ses contempteurs qui considère que la rencontre a été un flop pour lui.

Aly Ngouille Ndiaye que la perte du pouvoir a rendu beaucoup plus humble était là. Il semble avoir tenu un discours beaucoup plus responsable en indiquant la voie pour gagner largement dans le Djolof. L’ancien ministre de l’Intérieur a plaidé entre autres pour le bitumage des pistes rurales.

Dans sa réponse, le chef de l’Etat a demandé aux uns et aux autres de taire leurs querelles et de travailler la main dans la main pour que triomphe Bby. L’enjeu, dit-il, dépasse nos propres personnes ».

Le Président s’est ainsi rendu compte que le Djolof regorge de cadres beaucoup plus charismatiques et plus compétents que ceux qu’il a promus jusque-là.

En définitive, tous ont décidé de rentrer dans les rangs pour faire triompher la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) le 31 juillet prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.