Audit des finances 2019 du PROMISE : Plus de 660 millions de FCFA dépensés sans justificatifs

Un récent audit des états financiers du Programme de Promotion de la Microfinance islamique au Sénégal (PROMISE) pour l’exercice 2019 a révélé des pratiques troublantes de dépenses sans pièces justificatives, mettant en lumière une gestion financière douteuse.

Selon le rapport d’audit, rapporte le quotidien Yoor-Yoor, Yaye Fatou Diagne a dépensé un montant alarmant de 666.003.213 FCFA sans fournir de justificatifs adéquats, soulevant des questions sérieuses sur la transparence et la légitimité de ces dépenses.

Mais ce n’est pas tout. D’après le journal, le rapport révèle également que 569.929.428 FCFA de la contrepartie nationale ont été dépensés sans pièces justificatives, soulignant un manque de rigueur dans la gestion des fonds.

De plus, une somme de 100.073.785 FCFA a été jugée inéligible, avec des noms d’entreprises telles que Le Soleil, GFM, Foutanké, Lamco Industrie, Gie Ndawa Compagnie, Saly Princess, AB Parteners cités comme bénéficiaires dans le rapport.

Une révélation particulièrement préoccupante concerne la prise en charge de certains journalistes, des CRD (conférences de rédaction) et plusieurs transports qui ont été financés sans pièces justificatives.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.