Ultimate magazine theme for WordPress.

AUJOURD’HUI: 22 août 2017, rappel à Dieu de l’homme d’affaires, Aliou Sow

Aliou Sow est sans doute le plus grand entrepreneur sénégalais évoluant dans le domaine des Bâtiments et travaux publics (Btp). Son entreprise, la Compagnie Sahélienne d’entreprises (CSE) a apposé sa signature dans la réalisation de beaucoup de grandes œuvres au Sénégal et en Afrique. Sur le plan social, la philanthropie et la discrétion du richissime homme d’affaires lui valent l’estime de tout un peuple, même après son rappel à Dieu, le 22 août 2017.

« Avec le rappel à Dieu d’Aliou Sow, le Sénégal perd une figure emblématique de son secteur privé national. Créateur d’entreprises et philanthrope engagé, le fondateur de la CSE est un modèle de ténacité et de constance dans la quête de l’excellence ». Cette déclaration du président Macky Sall à l’annonce du décès de l’homme d’affaires reflète à bien des égards le rôle extrêmement crucial que lui et sa compagnie ont joué dans la construction du Sénégal.

Ingénieur de formation, Aliou Sow est recruté comme cadre par le groupe pétrolier Shell. Il participe à la création de la Compagnie Sénégalaise d’entreprises (CSE) en 1970. Six ans plus tard, la compagnie devient une affaire totalement africaine avant de changer d’appellation au début des années 1980 ; elle s’appelle désormais Compagnie Sahélienne d’entreprises et dispose d’un plus large terrain à parcourir.

Sous sa direction, la CSE va connaître un succès retentissant dû à son efficacité et à la solidité de ses œuvres. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle changera vite de nom pour devenir Compagnie Sahélienne d’entreprises afin de conquérir l’Afrique de l’Ouest. Créée avec un capital de 10 millions de FCFA, l’entreprise aura un chiffre d’affaires de 22 milliards de FCFA en 1997.

Ce chiffre va passer à 100 milliards de FCFA en 2016. L’augmentation du chiffre d’affaires de l’entreprise s’explique par la confiance que certains Etats de l’Afrique de l’Ouest, 7 au total, et le Cameroun ont bien voulu accorder à Aliou Sow et sa compagnie.

Sur le plan des réalisations, la CSE a fait sortir de terre au Sénégal la route Tambacounda-Kidira-Bakel en 1999, la voie de dégagement nord (VDN), l’hôtel Radisson Blu, l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD), la route Saint-Louis-Ndioum, le pont de Kolda, etc. Beaucoup d’édifices au Burkina Faso, Mali, Sierra Léone, Niger, Liberia, Gambie, Guinée, portent l’empreinte de l’entreprise d’Aliou Sow. Au Mali par exemple, la CSE a réalisé la route d’accès au barrage de Mananatali et la route Markala/Niono.

Aliou Sow, généreux et discret

Philanthrope réputé, la richesse d’Aliou Sow et ses œuvres sociales n’avaient d’égale que sa discrétion. L’homme d’affaires dépense sans compter et sans conter. Avec sa Fondation Causes Humaines, le patron de la CSE s’est investi sans limites dans des actions caritatives qu’on ne pourrait énumérer. Il a participé de façon décisive mais discrète à la réalisation de la Grande Mosquée de Bopp et à la construction du centre de santé de Galoya, dans le Fouta. De la même manière, ses employés ont bénéficié de sa générosité légendaire avec la très célèbre cité Aliou Sow. Il meurt à Paris, à l’âge de 83 ans.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.