Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Cette offre à 20 milliards d’euros qui oppose la FIFA et l’UEFA

0

Le New York Times explique que la FIFA et l’UEFA sont en désaccord au sujet d’une profonde réforme souhaitée par Gianni Infantino et motivée par un énorme chèque de 20 milliards d’euros. Explications.
Gianni Infantino est un homme pressé. Le président de la FIFA souhaite mettre son projet de nouvelles compétitions à l’ordre du jour d’une réunion entre hauts dirigeants de l’instance internationale ce vendredi, à Kigali, au Rwanda. Ce dernier entend en effet faire avancer son projet de deux nouvelles compétitions internationales : une nouvelle Coupe du Monde des clubs et un nouveau tournoi qui supplanterait la Ligue des Nations en somme. On en sait d’ailleurs un peu plus sur le format de ces nouvelles compétitions.

Le Mondial des Clubs réunirait 24 clubs, dont 12 européens, 4 pour l’Amérique du Sud, 2 pour l’Afrique, l’Asie et l’Amérique du Nord, avec une dotation à plus d’1,5 milliard d’euros. Quant à la compétition de sélections, elle se ferait sur un modèle différent des traditionnelles Coupes du Monde. Deux changements motivés par un énorme chèque. Le double projet, défendu par Softbank un consortium composé d’investisseurs chinois, saoudiens et japonais, rapporterait gros. Ces investisseurs ont en effet promis d’injecter 20 milliards d’euros pour lancer ces deux nouvelles coupes.

L’UEFA ne veut pas entendre parler de ce projet
Et selon le New York Times, Infantino, qui avait déjà tenté d’obtenir la signature du contrat avant le dernier Mondial en Russie, compte donc revenir à la charge. Seulement, à en croire les informations du quotidien américain, un vent de contestation devrait se lever s’il tente de passer en force. L’UEFA refuse d’entendre parler de ce projet, elle qui défend les intérêts de ses compétitions, en l’occurrence la Ligue des Champions et la Ligue des Nations, de peur de les voir dévaluées. Le NYT assure même que les membres européens du conseil prévu vendredi pourraient purement et simplement quitter la table des négociations.

Toutefois, le président de la FIFA a tenté d’assurer ses arrières en contactant directement plusieurs grands clubs européens pour les convaincre du bien-fondé de l’opération, sans passer par la case UEFA bien sûr. Le journal nous apprend aussi que Relevent Sports, qui organise chaque été l’International Champions Cup, prépare lui aussi une offensive pour un nouveau tournoi entre clubs européens (le groupe en a déjà contacté certains, mais aussi l’UEFA). Une nouvelle offre en vue ? La réunion de vendredi promet d’être animée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.