Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Chantage : L’artiste sénégalo-gambienne Dikha Trawolé fait des révélations sur Bouba Ndour

0

Dikkha Trawolé, une artiste sénégalo-gambienne, revient sur la relation avec Bouba Ndour. “Bouba bou khamone nimou tolowone si mane”, confie-t-elle.

La représentante de la Gambie et du Sénégal, Dikha Trawolé, est revenu sur sa relation avec Bouba Ndour. Ce, elle infirme que Bouba ne l’a jamais fait chantage mais il devait se comporter autrement avec elle. “Je n’ai pas reçu des chantages avec Bouba. On a rompu le travail parce qu’il y a juste de petit détails. J’étais la seule fille dans le groupe de Bouba. Ce qu’il m’avait dit et ce qui se passait c’était pas pareil. J’ai laissé parce que si je l’appelle, il prend pas. “Bouba bou khamone nimou tolowone si mane, amonna yakkar si mom, bou démo bo beugatoul warone nama wo”, dit la chanteuse. Pour elle, la monde de la musique n’est pas facile surtout pour une femme. “J’ai vécu des déceptions. Parfois, on me faisait jouer sans pour autant me payer” dit-elle.

Chantage

Parlant sur le chantage des producteurs dans la musique, Dikha trawolé parle tel un coup de cœur. “c’est dificil. Ces chantages m’ont beaucoup retardé. Quand on est jeune débutante, et on n’a pas les moyens, et on tourne vers les producteurs, c’est difficile de voir quelqu’un qui pourra t’aider sans attendre quelque chose en retour. Il y a beaucoup de chantage. c’est très difficile pour les filles qui chantent. les gens n’aident plus pour Dieu. les producteurs doivent pas utiliser les filles, ils doivent les aider à avancer”, peste-t-elle.

Et de poursuivre : “je ne crois pas à ça. Toute personne qui vient en me proposant cela, je la repousse et j’ attends Dieu. la plupart de mes vidéos, je les ai faites moi-même, c’est parce que je ne veux pas qu’on me fait des chantages. En Gambie au Sénégal, les producteurs font des chantages”.

Dikha Trawolé, une passionnée 

Racontant sa relation avec la musique, Dikha informe que depuis toutes jeunes, elle a été passionné. “Je suis née avec. Dans la famille personne n’a chanté. J’ai commencé par le groupe P N J, c’est qu’on m’a dit que je peux devenir une chanteuse. Depuis, j’avais eu l’habitude d’imiter les chanteuse comme les Ngoné Guéweul et autres. Et j’ai toujours été passionnée par la musique. J’ai commencée par être un choriste”, raconte-t-il. Et rajouter : “C’est en 20O9 et 2010 que j’ai commencé vraiment pour mes propres morceaux. Actuellement j’ai 7 singles vu que c’est en 2010 que j’ai commencé vraiment a être sérieuse dans la musique”.

Singles

Dikha explique : “mon premier single m’a beaucoup aidé parce que je suis venue, j’ai marqué la scène en Gambie et les gens ont commencé à parler sur moi et à me comparer à Viviane, en me disant que ma voix ressemble à sa voix. Tout a commencé ainsi”. Regardez la vidéo.

SUNBUZZ !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.