Cinéma En France : Une Année 2021 Emmenée Par «spider-man», James Bond Et «dune»

Cinéma en France : une année 2021 emmenée par «Spider-Man», James Bond et «Dune»
Le CNC, centre national du cinéma français vient de livrer le bilan de 2021. Résultat en demi-teinte, et un petit souffle de « reprise » avec 96 millions de spectateurs. Pas si mal pour une « année » qui n’a débuté que le 19 mai dernier après environ 200 jours de fermeture des salles obscures en raison de la pandémie de Covid-19.

Parmi les meilleures entrées 2021, trois Américains : Spiderman, le dernier James Bond et un film de science-fiction, Dune. Mais juste derrière se placent trois films tricolores : Kaamelott, Les Tuche 4 et BAC Nord, preuve que le cinéma francais résiste bien à la crise. Il n’en fallait donc pas moins pour que les professionnels du cinéma retrouvent le sourire.

Certes, 2021 a été une année tronquée, marquée par quatre mois et demi de fermeture des salles. Mais pour Magali Valente, du CNC, le cinéma français a donné la preuve de sa résilience face à la pandémie de Covid-19.

« La reprise, elle est là, souligne-t-elle. C’est une bonne dynamique : on la ressent depuis la réouverture du 19 mai, avec des pics de fréquentation qui ont été très bons, notamment pendant les vacances scolaires – les vacances d’octobre et décembre. Le cinéma en France va survivre à cette crise, et a les moyens aujourd’hui d’y faire face. »

47% de spectateurs en plus qu’en 2020

Au final, près de 96 millions de spectateurs ont fréquenté les cinémas français en 2021. C’est loin du record de 2019 avec ses 213 millions d’entrées enregistrées. Mais c’est 47% de plus que 2020, année qui s’était soldée par seulement 65 millions de tickets vendus. Résultat : la France est l’un des pays qui ont le mieux résisté à la pandémie, juste devant le Royaume-Uni, l’Espagne et les États-Unis.

Une année folle, totalement atypique, sauvée in extremis par deux films. Les Tuche et Spiderman ont permis aux salles françaises de se remplir : 1 million de spectateurs par jour pour la seule semaine de Noël. Après un été difficile, décembre a redonné le sourire aux professionnels du cinéma.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.