Cité Mixta: Ils hypnotise une mineure et l’incitent à voler l’argent de son père

El hadj Mouhamadou Amir Souaré, Alexis El Sdaddaî Huchard et Yaya Abdel Hakim Ndiaye, ont été interpellés pour corruption, escroquerie et charlatanisme sur une mineure du nom de K. Sarr. Ils ont réussi à marabouter leur victime, l’incitant à voler 1 000 000 FCfa au détriment de son père.
Sa mésaventure a débuté par sa rencontre avec la bande d’El Hadj Mouhamadou Amir Souaré. Trois individus qui lui ont remis une eau bénite, lui promettant d’excellentes notes à l’école, tout en lui demandant de leur envoyer les photos des clés de l’armoire de son père. Ce qui a permis aux escrocs de faire la duplication. Et une fois que la victime a utilisé l’eau bénite, elle s’est retrouvée sous la volonté des charlatans qui lui ont remis une clef, l’incitant à ouvrir l’armoire de son père pour y dérober la somme d’un million (1 000 000) FCfa.

Trois jours après le vol, ayant repris ses esprits, l’adolescente a tout expliqué à son père qui s’est mis à la recherche des charlatans. « Le 3 janvier courant, sur la somme de 2 600 000 FCfa que j’avais gardée dans mon armoire, j’ai constaté qu’il en manquait un million. Après de vaines recherches, j’ai laissé tomber, croyant l’avoir gardé ailleurs », raconte le père de la victime aux enquêteurs.

Selon « Le Témoin », quelques jours après, il reçoit une information anonyme lui faisant savoir que les escrocs de sa fille ont loué un appartement à la cité Mixta et détenaient de nouveaux portables, des habits neufs ainsi que de l’argent. Il met à contribution son beau-frère et sa fille, pour les rassurer. Attendant tranquillement leur victime qui leur avait promis de l’argent, ils seront facilement appréhendés à la cité Mixta.

Face aux limiers, le mis en cause, El Hadj Mouhamadou Amir Souaré, reconnaît une partie des faits et avoue avoir dépensé l’argent reçu de la fille et n’a réussi qu’à épargner la somme de 70. 000 FCfa dans son compte Wave. Ses complices ont également reconnu leur part de responsabilité. Après être passés aux aveux, ils ont été arrêtés et déférés au parquet.
leral

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.