Commémoration Du Centenaire D’el Hadji Abdoulaye Niasse : Retour Sur L’œuvre De L’apôtre De La Résistance Pacifique

Commémoration du Centenaire d’El Hadji Abdoulaye Niasse : Retour sur l’œuvre de l’apôtre de la résistance pacifique
Une exposition à l’honneur de Mame El Hadji Abdoulaye Niass. Cette activité entre dans le cadre de la célébration du centenaire du rappel à Dieu de  l’illustre fondateur de la famille Niass. Le docteur El Haj Ahmed Niass est revenu sur le sens de la présentation du saint homme. L’exposition retrace le vécu, le rôle de l’homme dans la propagation de l’Islam et de la Tijaniya. L’exposition est également un flash-back de ses nombreux voyages dans le monde islamique et ses rencontres avec les confréries soufis musulmanes  du Sénégal et de l’étranger.

Le juriste Arabi Niasse , par  ailleurs  descendant de l’illustre El Hadj Abdoulaye Niasse,  à travers son fils Ahmed Khalifa Niasse, a invité l’auditoire à revisiter l’histoire de  cet illustre homme. Ce dernier, affirme-t-il,  a marqué l’histoire du Sénégal à travers sa participation à la résistance armée, à la colonisation aux côtés de Maba Diakhou Bâ , de Mame Mor Anta Saly, le père de Serigne Touba. Cette ligne de résistance Tidiane, poursuit-il, a été celle qui a opposé la lutte la plus farouche  contre la pénétration coloniale au Sénégal. « El Hadj Abdoulaye Niasse était de ceux-là. Il fut aussi un résistant par une autre arme qui est le savoir puisqu’il l’a éduqué à ses enfants. On peut citer parmi eux Ahmed Khalifa Niasse qui est le père de Baye Niasse connu au niveau international, Mohamed Zeynab,  tous ceux qui sont issus de cette éducation-là montrent qu’il avait su manier à perfection cette arme de résistance par le savoir et par la culture ».

Face à cette période préélectorale très sensible et  de tensions exacerbées, Arabi Niasse estime qu’il est nécessaire pour un pays comme le Sénégal, de regarder, un peu en arrière, de s’inspirer  de l’héritage culturel, spirituel religieux légué par le savant El Hadj Abdoulaye Niasse. Il faut puiser dans ses enseignements afin de préparer l’avenir et de créer dans le présent des conditions de stabilité, de paix, d’entraide et d’amour.

 Du reste, il invite la génération actuelle à s’inspirer de cet engagement  du fondateur de la grande famille Niasse qui défendait ses convictions et sa foi inébranlable en utilisant   les moyens plus adaptés et plus intelligents. « Quand il a compris que la résistance par les armes ne fonctionnait pas. Il a déposé ces armes-là et il a pris une autre arme qui est une arme pacifique, une arme par le savoir », a-t-il renseigné.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.