Ultimate magazine theme for WordPress.

Comment Lionel Messi ralentit le mercato du PSG

Le PSG pouvait s’attendre à un mercato charnière cet été, avec les départs de plusieurs cadres (Thiago Silva, Cavani) et la volonté de se renforcer à des postes jugés dépourvus. L’épidémie de coronavirus et le beau parcours en Ligue des Champions ont d’abord retardé l’échéance et désormais, c’est la perspective du recrutement de Lionel Messi, réellement explorée par le club parisien, qui repousse les autres chantiers ciblés par Leonardo.
Recruter un latéral droit titulaire, trouver un milieu de terrain au profil différent de ceux déjà présents dans l’effectif, dégoter une doublure à Mauro Icardi, dégraisser en se séparant de joueurs loin d’être indispensables. Voilà quels étaient les objectifs initiaux de Leonardo, le directeur sportif du Paris Saint-Germain, au moment d’aborder le mercato estival 2020, tout en gérant efficacement les dossiers Neymar et Mbappé, tous deux en fin de contrat en 2022.

L’épidémie de coronavirus est passée par là, allongeant le marché jusqu’au 5 octobre et décalant la Ligue des Champions au mois d’août. Dès lors, les déclarations d’intention de Leonardo, au début du mois de juin dernier, ont été impactées. Même s’il faut lui reconnaître de la suite dans les idées puisque les fins de contrat qu’étaient Cavani, Thiago Silva, Choupo-Moting et Meunier ont bel et bien quitté le club, dans des conditions différentes pour chacun. Force est de constater qu’après 15 jours de mercato (il a de nouveau ouvert officiellement le 15 août), le PSG n’a recruté ni vendu personne.

Faut-il comprendre que la direction parisienne se laisse vivre ? Loin de là. Lisbonne, théâtre particulier du Final 8 de la Ligue des Champions, a aussi été le lieu de rassemblement des agents et directeurs sportifs les plus influents du monde. Leonardo a ainsi pu échanger avec de nombreux acteurs du football. Le discours était le même : attendre la fin de la Ligue des Champions. Rien n’a donc concrètement avancé. Au contraire, le PSG a rayé des pistes au fil des semaines (Tonali, Castagne) et nous sommes en mesure de vous affirmer qu’il en a mis d’autres en stand-by (Guendouzi, Milinkovic-Savic). La faute, si l’on peut dire, à Lionel Messi.

Le PSG réfléchit clairement à la faisabilité de l’opération Lionel Messi
Le numéro 10 du FC Barcelone a décidé de quitter son club de toujours, une décision qu’il a prise bien avant la défaite 8-2 face au Bayern Munich, information que nous pouvons vous confirmer. Et le fait de ne pas tenter le coup serait quasiment une faute professionnelle de la part d’un directeur sportif d’un club fortuné. Selon nos informations, le PSG a mis le frein sur tous ses autres dossiers pour se pencher clairement sur la faisabilité de l’opération Messi. S’il y a une chance d’y parvenir, le propriétaire qatarien ne se fera pas prier. Le tarif pharaonique d’un tel dossier ? Rappelez-vous lorsque le PSG n’avait pas hésité à enchaîner la signature de Kylian Mbappé (ndlr : avec un prêt avec option d’achat obligatoire de 180 M€) après avoir explosé les standards du marché en lâchant 222 M€ pour Neymar.

Lionel Messi représente plus qu’un enjeu sportif pour les Qataris, encore plus lorsque c’est le concurrent émirati à Manchester City qui se distingue comme le grand favori pour arracher la Pulga au Barça. D’autant que selon nos informations, Manchester City a pris de l’avance dans le dossier et est déjà d’accord financièrement avec le père du joueur, Jorge Messi. Mais le choix du joueur n’est pas encore établi. La seule certitude actuelle est qu’il souhaite bien quitter le FC Barcelone, décision qu’il a partagée avec ses coéquipiers les plus proches comme Jordi Alba et Sergio Busquets comme nous l’a indiqué une source proche du vestiaire catalan.

Neymar en première ligne
Le PSG a donc du retard mais il est considéré comme un candidat sérieux par le clan Messi. Déjà parce que Neymar ne le lâche pas d’une semelle. Messi voulait absolument le récupérer au Barça il y a un an, c’est exactement le scénario opposé qui se produit cet été, avec un Neymar qui échange quotidiennement avec l’Argentin pour le convaincre de choisir le PSG. Le Brésilien est déterminé à accueillir son ancien coéquipier blaugrana. Egalement proche d’Angel Di Maria, Messi a entendu le peu de goût de son partenaire en sélection sur la ville de Manchester, où il assure avoir vécu un enfer avec sa famille. Ajoutez à ces sons de cloche similaires la perspective de rejoindre un vestiaire clairement hispanophone et vous obtenez des arguments séduisants pour Messi qui, selon nos informations, n’a rien contre le fait de signer au PSG. La femme du joueur est, de son côté, séduite par la ville de Paris.

Embarqué dans ce dossier inattendu, le PSG joue encore crânement sa chance, d’autant que le financement d’une telle opération ne semble pas être un problème pour la direction de l’écurie parisienne. Le club de la capitale sait cependant que cela représente un investissement financier incomparable et que cela l’empêcherait probablement de recruter sur les autres postes ciblés. Mais la perspective de recruter le meilleur joueur du monde étant réelle, il est difficile de ne pas l’explorer. Avec un mercato ouvert jusqu’au 5 octobre, Leonardo a encore un peu de temps devant lui pour rattraper le retard pris sur Messi, puis sur les autres dossiers. Avec une masse salariale allégée par les départs de gros salaires comme Cavani et Thiago Silva, la marge de manœuvre sera aussi plus grande. La devise de QSI depuis son arrivée à Paris, « Rêvons plus grand », n’a jamais semblé aussi pertinente qu’aujourd’hui.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.