Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Copa Libertadores : River Plate renverse Boca Juniors et décroche le Graal !

0

Un mois après le match aller (2-2), River Plate et Boca Juniors se retrouvaient ce dimanche soir au stade Santiago Bernabeu de Madrid pour la finale retour de Copa Libertadores. Dans une ambiance de folie, les Millonarios ont renversé les Xeneizes, s’imposant 3-1 en prolongation ! River remporte donc sa quatrième Copa Libertadores !

Le grand jour, enfin. Un mois après le match aller à la Bombonera, qui s’était soldé sur un match nul (2-2, 9 novembre), River Plate et Boca Juniors croisaient une nouvelle fois le fer ce dimanche soir sur la pelouse du stade Santiago Bernabeu, pour la finale retour de Copa Libertadores. Initialement prévu le 24 novembre, le match avait d’abord été décalé suite à des incidents lors de l’arrivée du bus de Boca Juniors aux abords d’El Monumental. Finalement reportée au lendemain, cette rencontre avait été annulée, et donc reprogrammée pour ce dimanche 9 décembre à Madrid. Pour tenter d’aller chercher le Graal, plus soulevé depuis 2015 par River, Marcelo Gallardo s’appuyait sur un 4-1-4-1 avec trois changements par rapport à l’aller. Martinez Quarta est remplacé numériquement par Ponzio qui se place devant la défense, tandis que Fernandez est titulaire dans l’entrejeu, puisque Borre est suspendu pour cette finale retour (surplus de cartons jaunes). En face, Guillermo Barros Schelotto optait pour un 4-3-3 avec Andrada titulaire dans le but plutôt que Rossi, Buffarini latéral droit à la place de Jara et Benedetto en attaque plutôt qu’Abila.

Voir l'image sur Twitter
Voir l'image sur Twitter

11 – #River y #Boca salen con un 11 titular que utilizan desde el inicio por primera vez en la @Libertadores 2018. Alineaciones.

Dans la capitale espagnole, les deux formations, comme attendu, mettaient rapidement de l’intensité et de l’agressivité. Après un petit round d’observation, les Xeneizes créaient le danger en premier. Pavon centrait fort dans la surface et Maidana n’était pas loin du but contre son camp avec un dégagement raté juste au-dessus de son but (10e). Sur le corner obtenu, Boca insistait et la tête d’Izquierdoz arrivait sur Pablo Pérez. Le joueur de 33 ans tentait un geste acrobatique qu’Armani captait sur sa ligne (11e). Après ce temps-fort adverse, River retrouvait quelques couleurs et se procurait sa première opportunité. Gonzalo Martinez se chargeait d’un corner côté gauche et servait à ras-de-terre Ignacio Martinez. Sur cette belle combinaison, ce dernier armait une frappe en première intention qui passait au-dessus (20e).

Mais les hommes de Guillermo Barros Schelotto semblaient supérieurs dans ce premier acte. Le coup-franc plein axe tiré par Benedetto était repoussé par le mur de River mais le cuir revenait sur Pablo Pérez. Le capitaine de Boca frappait en force et Casco se jetait pour dévier ! Un peu trop court, Nandez ne pouvait marquer de la tête dans le but vide (30e). Et après une belle intervention (40e), Armani et les siens devaient s’incliner pour le premier but du match. Suite à une sortie hasardeuse d’Andrada, les Millonarios n’en profitaient pas et les visiteurs partaient en contre. Nandez lançait Benedetto qui éliminait Maidana après un mauvais tacle de Pinola. L’attaquant argentin ajustait ensuite Armani (43e, 0-1). À la pause, Boca Juniors menait donc 1-0 face à River Plate.

Quintero, une entrée plus que décisive !

Au retour des vestiaires, les joueurs de Marcelo Gallardo, suspendu pour cette rencontre comme à l’aller, prenaient possession du ballon et cherchaient à mettre du rythme pour rapidement revenir au tableau d’affichage. Au bout de quatre minutes de jeu, Ignacio Fernandez, après une combinaison avec Pratto, armait une frappe qui passait juste à côté du but d’Andrada (49e). Les Millonarios montraient de belles choses, tandis qu’Olaza butait sur le mur adverse sur un coup-franc bien placé (55e). Après une belle combinaison, River revenait dans la surface adverse et Pratto et Andrada se télescopaient (56e). Un choc impressionant mais sans conséquences pour les deux joueurs. Et à environ une demi-heure de la fin du temps réglementaire, les entraîneurs procédaient à des changements. Du côté de River, Quintero remplaçait Ponzio (59e), alors que le buteur Benedetto cédait sa place à Abila en face (62e). Largement supérieurs dans ce deuxième acte, les Millonarios continuaient leur bon travail.

Auteur d’une bonne entrée en jeu, Quintero décalait Montiel qui ajustait son centre. Bien placé, Pratto plaçait une tête qu’Andrada captait tranquillement (66e). Un premier avertissement avant la délivrance au terme d’une mouvement à trois. Ignacio Fernandes s’appuyait sur Palacios qui le retrouvait dans la surface. Le premier trouvait ensuite Pratto en retrait qui terminait le travail d’un intérieur du pied imparable pour égaliser (68e, 1-1). Pour aller chercher le deuxième but, Mayada était lancé et Montiel lui laissait sa place dans les rangs de River (73e). En fin de rencontre, les Xeneizes approchaient un peu plus la surface d’Armani. Pour un pied haut sur Nandez, M. Cunha accordait un coup-franc indirect dans la surface à Boca. Olaza frappait mais le mur repoussait (81e). Dès lors, les duels se multipliaient tous comme les avertissements. Côté Boca, l’ancien joueur du Real Madrid Gago remplaçait Pablo Pérez, récupérant ainsi le brassard (89e). Après trois minutes de temps additionnel, M. Cunha donnait son coup de sifflet, offrant donc une prolongation.

Un tournant arrivait d’ailleurs rapidement dans cette prolongation. Pour une intervention non maîtrisée sur Palacios, Barrios héritait d’un deuxième avertissement, synonyme d’expulsion pour le joueur du Boca (92e)… Avec plus d’espaces, les troupes de Marcelo Gallardo poussaient alors que Jara prenait la place de Villa (96e) et que Palacios était remplacé par Alvarez (97e) pour les nouveaux changements. De son côté, Quintero ne trouvait pas le cadre sur une demi-volée du gauche (99e), tout comme Alvarez (102e). Mais à force de pousser, River trouvait la faille pour prendre l’avantage. Très bon depuis son arrivée sur la pelouse, Quintero contrôlait à l’entrée de la surface et décochait une frappe sublime qui terminait au fond avec l’aide de la barre transversale (109e, 2-1). Dans ce match de dingue, Ignacio Fernandez n’était ensuite pas loin de marquer contre son camp pour mettre les deux équipes à 2-2 (110e). Pour apporter du sang neuf, Tévez prenait la place de Buffarini, et Zuculini prenait celle d’Ignacio Fernandez (111e). Malgré l’infériorité numérique, les Xeneizes ne lâchaient rien et Gago décochait une lourde frappe qu’Armani stoppait sur sa ligne (116e). Les affaires ne s’arrangeaient cependant pas puisque Gago, touché, revenait sur le banc, laissant les siens à neuf (117e)… Et en fin de prolongation, Jara trouvait le poteau pour Boca (120e) ! Finalement, River marquait un troisième but. Monté sur un corner, Andrada laissait son but vide et Gonzalo Martinez allait marquer en contre (120e+2, 3-1) ! River Plate s’imposait donc 3-1 et remportait cette Copa Libertadores 2018 !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.