Ultimate magazine theme for WordPress.

Coronavirus: Donald Trump annonce l’autorisation élargie du traitement au plasma

Ce dimanche Donald Trump a annoncé une avancée historique dans la lutte et le traitement du coronavirus. Il s’agit en fait d’un traitement que le président pousse depuis le mois d’avril : la transfusion de plasma.

Avec notre correspondant à Houston, Thomas Harms

Depuis une semaine l’autorité de régulation des médicaments (la Food and Drug administration) hésitait à autoriser le traitement des malades du Covid-19 par du plasma d’anciens malades. Et pour cause les scientifiques estiment que les preuves de son efficacité sont encore trop minces. Mais sous la pression de Donald Trump, la FDA a annoncé l’autorisation de ce traitement.

« Il s’agit d’une thérapie puissante qui transfère des anticorps très très forts à partir du sang de patients guéris pour aider les patients traités dans leur lutte contre cette infection. Elle a un taux de réussite incroyable. »

Cette déclaration est annoncée comme une victoire par Donald Trump qui a convoqué une conférence de presse pour s’en féliciter. Mais Stephen Hahn, le directeur de la FDA a néanmoins rappelé que son organisme donnait une autorisation à ce traitement, et non une approbation.

« Les scientifiques ont conclu que le plasma de convalescence du Covid-19 est sûr. Il assure une efficacité encourageante : dans le traitement optimal des meilleurs patients, il y a une amélioration de 35% de leur survie. Nous attendons maintenant d’autres données… Et ce n’est pas la même chose qu’une approbation, mais c’est une autorisation. »

Newsletter
Recevez toute l’actualité internationale directement dans votre boite mail

Je m’abonne
Samedi, le président américain avait accusé la FDA de ralentir le processus d’autorisation de l’utilisation du plasma d’anciens malades pour nuire à ses chances de réélection en novembre prochain.

Le Covid-19 a fait 176 000 morts aux États-Unis, et infecté 5,7 millions d’Américains. La Maison Blanche espère arriver à un vaccin en octobre juste avant l’élection présidentielle.
rfi

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.