Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Coupe du Roi : le FC Barcelone qualifié après un match fou contre Grenade

0

Dans un match fou (3-5), le FC Barcelone a fini par renverser au bout du bout une très valeureuse équipe de Grenade. Antoine Griezmann en a été l’un des grands artisans en inscrivant deux buts et en délivrant deux passes décisives.

Les Blaugranas se qualifient pour les demi-finales de Coupe du Roi.Le FC Barcelone, qui restait sur quatre victoires d’affilée, se déplaçait sur la pelouse de Grenade pour les quarts de finale de Coupe du Roi. Malgré l’enchaînement des matches depuis plus d’un mois maintenant (11 matches en 37 jours), pas question pour Ronald Koeman de laisser au repos ses cadres. Lionel Messi était bien aligné sur le front de l’attaque accompagné d’Antoine Griezmann et Trincão. En défense, Samuel Umtiti confirmait son retour en forme des derniers matches puisqu’il était une nouvelle fois titularisé aux côtés de Araujo, au nez et à la barbe de Clement Lenglet. Du côté de Grenade, l’actuel huitième de Liga, la confiance reignait. Diego Martinez alignait, lui aussi, son équipe type avec notamment l’expérimenté Roberto Soldado en pointe de l’attaque.

Le début de match a largement été à la faveur du Barça. Dès les premières minutes, les Blaugranas ont logiquement pris le contrôle du ballon et se sont rués en attaque. Il n’aura fallu que trois petites minutes pour voir Araujo passer tout près d’ouvrir le score. Ultra-dominateur, il fallait un excellent Escandell, gardien remplaçant en Liga et titulaire ce mercredi, pour permettre aux siens de ne pas craquer trop vite. Il sortait une double parade magnifique sur Messi puis sur Trincao (7e). C’est également lui qui restait bien vigilant sur une nouvelle tête de Araujo (13e) avant de repousser un coup-franc très dangereux de La Pulga (22e). Et à force de manquer de réalisme, Grenade punissait le Barça. Sur sa seule occasion, bien aidé par une grossière perte de balle d’Umtiti dans sa surface, Kennedy ouvrait le score (1-0, 32e). Le joueur prêté par Chelsea poussait dans le but vide un excellent centre d’Alberto Soro Álvarez. Un but contre le cours du jeu.

Une fin de match de folie
Au retour des vestiaires, Grenade surprenait dès l’entame une équipe de Barcelone attentiste. Après une perte de balle de Griezmann, Ángel Montoro Sánchez lançait en profondeur Soldado. L’Espagnol profitait d’une grosse erreur de placement de Samuel Umtiti, encore lui, pour partir seul au but sur trente mètres. L’ancien attaquant de Villarreal ne tremblait évidemment pas et battait Ter Stegen tout en maîtrise (2-0, 46e). La douche froide pour le Barça qui en plus de manquer de justesse technique à l’image d’un Pedri et d’un Trincão trop brouillon, tombait sur un Escandell infranchissable, et même Messi n’y pouvait rien (60e). Quand le portier espagnol ne détournait pas le ballon, il laissait sa barre transversale s’en charger comme sur cette frappe surpuissante de Trincão (63e).

Très en difficulté, trop même, Samuel Umtiti laissait sa place à Braithwaite peu avant l’heure de jeu. Le champion du monde a beaucoup souffert dans cette rencontre. Pour essayer de renverser un match piège, Ronald Koeman prenait tous les risques en faisant rentrer Dembélé, Riqui Puig, ou encore Sergino Dest. Les Blaugranas finissaient même les 15 dernières minutes avec un seul défenseur central (Araujo) obligeant De Jong à jouer aux côtés de l’Uruguayen. Mais malgré tous les efforts du monde, Grenade bien en place, ne semblait pas craquer grâce à… Aaron Escandell qui histoire de montrer un peu plus qu’il était sur un nuage claquait une parade sur une bicyclette de Griezmann (83e) avant de s’imposer en face-à-face sur Dest (84e) puis d’être encore sauvé par la barre sur une frappe de Dembélé (88e). Preuve en chiffre, le gardien de 25 ans a effectué 14 arrêts dans la rencontre. Et même s’il inscrivait un but contre son camp, qu’on pourrait plutôt accorder à Griezmann (2-1, 88e), Escandell a été irréprochable. Les trois dernières minutes auront été d’une intensité absolue. Messi tapait encore et toujours le poteau adverse (90e). Mais ça semblait écrit. La chance devait finir par tourner. Et cette chance s’illustrait par le pied gauche de Messi qui trouvait Griezmann qui déposait un ballon sur la tête de Jordi Alba pour le but de l’égalisation. (2-2, 90+3e)

Un Griezmann des grands soirs
Le latéral gauche espagnol prolongeait ce match totalement fou pour trente minutes supplémentaires. Assommé par l’égalisation, Grenade subissait les assauts barcelonais avec moins d’aisance. Antoine Griezmann, dans tous les bons coups ce mercredi, donnait l’avantage aux siens d’une tête magnifique (2-3, 100e). Mais dans un match à rebondissement, il ne fallait pas s’attendre à ce que le score en reste là. Seulement trois minutes plus tard, Grenade obtenait un penalty après une faute de Sergino Dest. Un penalty que transformait sans trembler Fede Vico (3-3, 103e).

Il a commencé en milieu offensif, il a fini défenseur central jusqu’à la centième minute avant de finir avant-centre. Le salut ne pouvait venir que de lui. C’est évidemment Frenkie De Jong. Le Néerlandais, homme en forme de ces dernières semaines en Catalogne, devait forcément être le sauveur de son équipe puisqu’il est déjà le couteau suisse de Koeman. Il suivait bien après une frappe de Messi (4-3, 102e). Cette fois-ci, Grenade ne reviendra pas. Jordi Alba s’offrait même un doublé après une merveille de volée sur une toute aussi sublime passe de Griezmann. Un Barca héroïque, renversant, qui s’impose, non sans mal, face à une valeureuse équipe de Grenade. Les Blaugranas filent en demi-finale de Coupe du Roi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.