Covid, Présidentielle, Europe : Ce Qu'il Faut Retenir Des Vœux D'emmanuel Macron

Covid, présidentielle, Europe : ce qu’il faut retenir des vœux d’Emmanuel Macron
Le président français a présenté ce vendredi soir 31 décembre les derniers vœux de son mandat. Emmanuel Macron a longuement parlé de son bilan, d’Europe, la présidence française de l’Union débute ce samedi 1er janvier, mais il aussi évoqué le scrutin présidentiel et les élections législatives, se posant en garant de leur bonne organisation et en laissant toujours planer le doute sur ses intentions.

« 2022 peut-être sera l’année de sortie de l’épidémie »

Debout, avec le jardin de l’Elysée en arrière-fond, Emmanuel Macron a, une nouvelle fois, appelé à la vaccination face à ce variant Omicron « si contagieux ». « J’en appelle aux 5 millions de non-vaccinés: faites ce geste simple pour vous, pour vos compatriotes, pour notre pays. Toute la France compte sur vous. »

Le président français a averti que « les semaines à venir seront difficiles » mais qu’il y avait « de vraies raisons d’espérer » grâce au vaccin et que « 2022 serait peut être l’année de sortie de l’épidémie ». Grâce au vaccin, « nous pourrons ainsi surmonter cette vague », a-t-il ajouté, en promettant de « tout faire pour préserver l’activité du pays » et « éviter de prendre des restrictions qui pèsent sur notre liberté ».

« Je suis résolument optimiste, pas simplement pour 2022 mais pour les années qui viennent », « nous pouvons voir l’issue de ce jour sans fin » de la pandémie, a-t-il souligné.

Présidentielle : pas encore d’annonce de candidature mais un ton de campagne électorale

Le président français n’a toujours pas annoncé sa candidature à la présidentielle d’avril prochain. Mais une partie des vœux a été consacrée à valoriser son bilan, sur un ton de campagne électorale. « Malgré les épreuves, la France est plus forte aujourd’hui qu’il y a deux ans », a ainsi insisté Emmanuel Macron, rappelant plusieurs des réformes qu’il a impulsées et qui le rendent « optimiste » pour 2022.

« Jamais depuis 15 ans, le chômage n’a été aussi bas », a-t-il souligné. Avec la pandémie, « là où nous aurions pu tout reporter, nous n’avons jamais renoncé à notre ambition collective », a ajouté le chef de l’Etat. « Rien que ces dernières semaines et dans les prochains mois, des décisions dont on parlait depuis des décennies ont été et seront prises qui changeront la vie », a-t-il martelé.

Emmanuel Macron a cité entre autres la « formation de notre jeunesse », la « réforme de l’assurance chômage », les mesures de « pouvoir d’achat », « l’augmentation des salaires des fonctionnaires les plus modestes », « la rénovation thermique » ou la « retraite minimale à 1 000 euros ».

« J’agirai jusqu’au dernier jour du mandat pour lequel vous m’avez élu », a enfin déclaré le président au sujet de l’élection présidentielle d’avril. « pour ma part, quelque soient ma place et les circonstances, je continuerai à vous servir » et « nul ne saura déraciner mon cœur ».

Présidence française de l’UE : « engagement total »

Emmanuel Macron a promis son « engagement total » alors que la France prend ce samedi 1er janvier la présidence tournante de l’Union européenne, affirmant que 2022 devait être « un tournant européen ».

« Pour la maîtrise de nos frontières, notre défense, la transition climatique, l’égalité entre les femmes et les hommes, la construction d’une alliance nouvelle avec le continent africain, le meilleur encadrement des grandes plate-formes de l’internet et la culture en Europe », a-t-il détaillé, alors que plusieurs monuments emblématiques français comme le palais de l’Élysée et la Tour Eiffel se sont parés des couleurs européennes dans la soirée.

Emmanuel Macron a affirmé que « 2022 doit être l’année d’un tournant européen » et que l’Union européenne avait prouvé sa valeur dans sa gestion de la pandémie.

À minuit sonnante, la France prend le relais de la Slovénie, qui présidait le Conseil de l’UE depuis le 1er juillet, et cédera son tour au second semestre à la République tchèque, pour une présidence qui sera nécessairement marquée par la perspective de l’élection présidentielle française en avril.
Le président français Emmanuel Macron lors de ses vœux télévisés pour 2022, à l’Élysée, le 31 décembre 2021. AFP – MARTIN BUREAU

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.