Danse Contemporaine Africaine: Germaine Acogny Repart A La Conquete Du Monde

DANSE CONTEMPORAINE AFRICAINE: GERMAINE ACOGNY REPART A LA CONQUETE DU MONDE

Germaine Acogny n’est pas encore prête à se mettre en retrait de la scène. La fondadrice de l’école des sables vient de rendre publique sa prochaine tournée mondiale avec le sacre du Printemps. 

 Cette rencontre  est au cœur d’un programme concocté par plusieurs organisations. Elle  marque  la première collaboration entre la Fondation Pina Bausch (Allemagne), l’École des Sables (Sénégal) et le Sadler’s Wells (Royaume-Uni). L’information est donnée par l’artiste jointe par Seneweb.

En outre, le prestigieux sacre du printemps de Bausch (1975) est dansé par une nouvelle compagnie de danseurs originaires de pays africains. Dans cette œuvre pionnière, sur une musique de Stravinsky, un « élu » est sacrifié pour changer la saison de l’hiver au printemps. Ce chef-d’oeuvre intemporel et sans frontière met en scène, comme l’a imaginé Stravinski, le sacrifice de l’Élue, au cours d’un rituel implacable, qui marque le passage de l’hiver au printemps. 

Faudrait-il le rapeller,  common ground[s] est une nouvelle œuvre créée, interprétée et inspirée par la vie de deux femmes remarquables : Germaine Acogny, « la mère de la danse africaine contemporaine » et fondatrice de l’École des Sables, et Malou Airaudo, qui a interprété des rôles principaux dans les premières œuvres de Bausch. Cette pièce poétique et tendre, la première collaboration du duo, examine leurs histoires et leurs expériences émotionnelles communes.

 Les prochaines dates de la grande Diva sont ci-dessous

 Copenhague, Danemark : du 25 mai au 2 juin au Gasvaerk

 London, Royaume-Uni : du 7 au 11 juin au Sadler’s Wells Theatre

Ludwigsburg, Allemagne : du 17 au 19 juin au Schlossfestspiele     

Spoleto, Italie : du 24 au 27 juin au Festival dei Due Monde

 

 

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.