Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Décès de plusieurs personnes âgées aux HLM : Les habitants indexent les eaux usées

0

Le taux de motalité des personnes est très élevé aux HLM, ce qui a révolté les habitants des lieux qui disent en avoir ras le bol de cohabiter avec les eaux usées qui envahissent leurs maisons et leurs rues et menacent leur santé.

Ils estiment que les nombreux cas de décès, surtout de vieilles femmes, annoncés sont liés à un gaz toxique qui s’est rependu aux Hlm et non au coronavirus. Les habitants accusent l’Office Nationale de l’Assainissement (Onas) et réclament des solutions.

« Cette eau nauséabonde a cette période de pandémie qui dégage une odeur qu’on ne peut pas respirer partout, n’importe où. Tu rentres dans ta maison croyant que tu y seras tranquille, c’est plus pire. Tu sors dans la rue, c’est autre chose. Maintenant les enfants qui jouent ici, avec ces débris, ces pneus, l’eau est toute verte. Personne ne peut plus passé à la devanture de l’école. On se côtoie sur le mur. L’ONAS est venu à plusieurs reprises. Ça, ce n’est pas un mince travail. C’est quelque chose qu’on doit prendre en main », alerte Elhadji Ibrahima Samb, habitant des Hlm.

Il poursuit : « Il y a tellement de mortalité, tellement de vieilles femmes qui sont mortes. Ce n’est pas le coronavirus, mais c’est un gaz toxique qui s’est rependu aux Hlm. Il faut que la municipalité réagisse. Parce que c’est lui qui est le responsable des Hlm. Qu’il interpelle l’Etat qui doit savoir que maintenant les Hlm, c’est un quartier qui se trouve au centre de Dakar », clame-t-il sur les ondes de Walf radio.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.