TikTok sous restrictions au Sénégal : entre sécurité publique et liberté d’expression

Depuis le 2 août, TikTok est sous restrictions au Sénégal, une décision prise par le gouvernement pour “préserver la sécurité publique”, selon le ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Économie numérique, Moussa Bocar Thiam. Malgré l’attente impatiente des utilisateurs pour un retour à la normale, les autorités semblent résolues à maintenir le cap.

 

Dans une interview accordée à L’Observateur, Moussa Bocar Thiam a affirmé : «La décision de l’État du Sénégal de suspendre TikTok sera maintenue en attendant que la plateforme nous donne des garanties d’autorégulation». Cette déclaration semble éloigner toute possibilité d’une levée rapide des restrictions. Pour contourner ces dernières, nombreux sont les utilisateurs qui se tournent vers des VPN, bien que cette méthode n’offre pas une expérience utilisateur optimale.

Le ministre a exprimé des préoccupations profondes concernant la plateforme, indiquant que TikTok représente un espace sans régulation où n’importe quel message peut être diffusé. «TikTok Sénégal est le seul réseau social où vous pouvez attaquer la vie d’une autorité sans qu’il y ait un mécanisme de régulation, de contrôle, de veille ou de sanctions», a-t-il souligné.

Le gouvernement s’inquiète notamment de l’impact de TikTok lors des événements survenus en mars 2021, période durant laquelle la plateforme a été utilisée pour véhiculer des messages “tendancieux, violents, ou terroristes”, selon le ministre. «Il fallait que cela cesse», ajoute-t-il, justifiant ainsi la décision de maintenir les restrictions.

Ce blocage ne manque pas de susciter des réactions contrastées. D’un côté, les défenseurs de la liberté d’expression voient dans cette mesure une entrave aux droits de l’homme. De l’autre, certains soutiennent le gouvernement en estimant que la régulation est nécessaire pour éviter les dérives et les abus.

La tension entre la sécurité publique et la liberté d’expression n’est pas unique au Sénégal, mais cette affaire met en lumière la complexité de la régulation des médias sociaux dans le contexte africain. Alors que le gouvernement maintient ses restrictions, la question demeure : jusqu’à quand les utilisateurs de TikTok au Sénégal devront-ils attendre pour un retour à la normale ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers infos

Articles en relation