Descente Musclée De Barthélemy Dias: La Dge Condamne Une « Tentative D’intrusion Dans Ses Locaux »

Descente musclée de Barthélemy Dias: La DGE condamne une « tentative d’intrusion dans ses locaux »

Flairant une volonté de la Direction générale des élections (DGE), le maire de Dakar, Barthélemy Dias accompagné de sa garde rapprochée, a fait une descente musclée dans les locaux de la DGE où se trouvaient déjà les mandataires de Yewwi Askan wi et de Wallu Sénégal. S’en est suivi une vive altercation entre les forces de l’ordre et les gardes du maire qui voulaient forcer le barrage. 

 

Des faits condamnés par la DGE dans un communiqué. « (…) Barthélemy Dias accompagné d’autres personnes a tenté de s’introduire par la force dans les locaux de la DGE où siège la commission de réception des dossiers de candidatures pour les élections législatives du 31 juillet 2022. Dépourvu de qualité pour y être admis parce que n’étant pas mandataire, les forces de l’ordre sur place l’en ont empêché », explique la DGE qui « condamne et regrette cette tentative d’intrusion dans ses locaux ». 

 

Elle rappelle également que les mandataires dûment investis par les coalitions, sont les seuls interlocuteurs de ladite commission et « qu’aucune dérogation à ce principe n’est prévue par la loi ». 

 

« Le remplacement de candidats démissionnaires sur des listes déjà déposées n’est pas prévu par la loi électorale »

 

A l’origine de cette brouille, la volonté de la nouvelle coalition Yaw/Wallu de procéder au remplacement de candidats démissionnaires sur des listes déjà déposées. Un cas de figure qui « n’est pas prévu par la loi électorale », selon la DGE. 

 

Pour rappel, le maire de Grand-Yoff et d’autres candidats investis par cette nouvelle coalition ont récemment fait part de leur désistement. De plus, selon des informations, la liste départementale de Dakar de Yaw n’est pas paritaire.  Ce qui pourrait constituer un motif de rejet. 

 

 

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.