Deux anciens présidents africains d’une même nation décèdent en moins d’une semaine

Abdelkader Bensalah, l’ancien président par intérim de l’Algérie qui a dirigé la nation africaine en 2019 alors qu’elle luttait contre une grave crise nationale, est décédé.

Reuters rapporte que selon la présidence algérienne, Bensalah est décédé mercredi 22 septembre à l’âge de 80 ans.

Publicité
Bensalah, qui a également dirigé la chambre haute du parlement algérien pendant plusieurs années, est resté en fonction jusqu’à l’élection du président Abdelmadjid Tebboune fin 2019.
Il a été conclu que la disparition de Bensalah est survenue après une longue lutte contre une maladie qui n’a pas encore été révélée.

L’inhumation du défunt président a eu lieu après les prières le jeudi 23 septembre au cimetière d’El Alia, à l’est du centre-ville d’Alger.

Décès du prédécesseur de Bensalah

La mort de Bensalah est survenue moins de sept jours après la mort de son prédécesseur, Abdelaziz Bouteflika, vendredi 17 septembre .
Bouteflika est décédé deux ans après avoir démissionné de ses fonctions à la suite de protestations nationales de masses et de l’armée après l’annonce de son intention de briguer un cinquième mandat.

Il avait conservé le pouvoir pendant pas moins de 20 ans avant de finalement démissionner en 2019 après un tollé général de la part des citoyens qui le considéraient comme un autocrate transformant la présidence en une monarchie.

Après le départ de Bouteflika de ses fonctions, il n’a presque jamais été vu en public jusqu’à sa mort le jeudi 16 septembre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici