Ultimate magazine theme for WordPress.

Discipline, PSG-OM : la LFP s’explique !

Ce mercredi soir était très attendu. En effet, c’est ce jour que la commission de discipline de la LFP prononçait les sanctions des joueurs qui avaient été exclus lors du Classique. L’instance a décidé de s’expliquer.

Dimanche dernier, l’Olympique de Marseille gagnait le Classique contre le Paris Saint-Germain, une première depuis une décennie, sur le score d’un but à zéro. Mais ce n’est pas de la victoire dont on parlait après le match. En effet, la fin de rencontre a été marquée par cinq expulsions (Neymar, Paredes, Kurzawa, Benedetto et Amavi). Mais aussi par les accusations de Neymar. Le Brésilien reprochait à Alvaro Gonzalez, le défenseur espagnol de l’OM, des injures racistes.

Encore après la confrontation, le diffuseur de la rencontre, Telefoot, retrouvait des images d’Angel Di Maria crachant en direction d’Alvaro Gonzalez. La commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) avait décidé de se réunir ce mercredi à partir de 18h00 et donc de prononcer des sanctions. Ce qui a été fait. Dans la foulée, une conférence de presse, via téléphone, a été organisée pour expliquer les sanctions.

Mais Sébastien Deneux, le président de la commission s’est plutôt expliqué sur les prochains rendez-vous. Concernant Di Maria, le joueur va être entendu la semaine prochaine. « En ce qui concerne le crachat, le joueur est convoqué pour le 23 septembre. La décision sera rendue après avoir entendu le joueur et le club », a-t-il expliqué.

Neymar pourrait aussi être rattrapé pour ses propos

Concernant l’autre dossier important du soir, à savoir l’altercation entre Neymar et Alvaro Gonzalez, il a été plus loquace : « le dossier est en instruction et on n’a pas de date à donner. On donnera un calendrier bientôt. Nous allons affiner cela avec l’instructeur. Nous sommes une commission de discipline et on doit disposer d’éléments tangibles sur laquelle la commission doit investiguer. La Ligue a déjà pris ses responsabilités et le fera à nouveau. Pour Neymar, c’est trois matches dont un avec sursis. L’ouverture d’une instruction, c’est de prendre le temps avec des éléments qui seront disséqués et seront soumis à chacun des deux clubs et aux joueurs pour faire la lumière ».

Une question a aussi été posée sur les propos supposés homophobes de Neymar et Sébastien Deneux a une nouvelle fois répondu. « Ce soir, on était saisi pour des propos à caractères racistes, éventuels et supposés, rien n’est prouvé il faut parler avec la plus grande prudence. Cela permettra à l’instruction de révéler. S’il y a d’autres éléments (les propos homophobes, ndlr), les parties pourront s’exprimer et la commission fera son travail.On sait qu’il y a eu un échange de propos. Les certitudes ne sont pas suffisantes pour convoquer les joueurs. On va continuer d’investiguer sur les images pour apprécier s’il y aura des sanctions disciplinaires vis-à-vis d’un tel ou d’un tel. On n’a pas en l’état d’éléments précis et définitifs. C’est sans préjugés », a-t-il affirmé. L’affaire est loin d’être conclue.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.