Disparition de Fulbert Sambou et Didier Badji : Appel des proches à l’audition d’Ismaila Madior Fall

À la suite de la déclaration de l’ancien ministre de la Justice Ismaïla Madior Fall sur le décès de Fulbert Sambou et la disparition de Didier Badji, le débat sur cette affaire refait l’actualité.

En effet, selon Ismaïla Madior Fall, le dossier des deux sous-officiers des forces sénégalaises de sécurité est « inclus, en principe, dans la loi d’amnistie » portée par l’ancien régime.

Une déclaration qui a fait monter au créneau les ressortissants des îles Bliss Kassa (Haère, Hitou, Niomoune, Diogué, Backassouk). En conférence de presse ce mardi 9 juillet, les proches des disparus veulent que la lumière soit faite sur cette affaire.

« Nous fondons un espoir pour que ces nouvelles autorités puissent nous édifier sur ce qui s’est passé. Nous voulons savoir ce qui a ôté la vie à nos frères, parce que nous avons donné à l’État du Sénégal des enfants qui étaient en service», a déclaré Alain Diédhiou, le secrétaire aux relations avec les organisations de Droits de l’homme et des associations de masse du Comité de gestion de prise des ressortissants des îles Bliss Kassa de la Casamance.

Allant plus loin, Me Amadou Diallo d’Amnesty International exige qu’Ismaïla Madior Fall soit entendu par la justice. « Nous osons espérer que la justice prendra toutes les dispositions nécessaires pour qu’au moins Ismaïla Madior Fall soit entendu et que ce dernier soit dans les dispositions de se faire entendre par la justice. Il le doit aux Sénégalais. Parce que sur la place publique, on ne peut pas dire de façon péremptoire que le cas de Didier Badji et de Fulbert Sambou est couvert par la loi d’amnistie et revenir le lendemain pour soutenir le contraire. Cela révèle au moins une chose : c’est que M. Ismaïla Madior Fall sait quelque chose sur cette affaire », a déclaré Me Diallo.

Pour rappel, Fulbert Sambou et Didier Badji étaient portés disparus le 18 novembre 2022. Officiellement, il s’agirait d’une partie de pêche ayant mal tourné. Sur les rochers du Cap Manuel, les enquêteurs n’ont retrouvé qu’un filet, des crevettes censées servir d’appâts, des chaussures et deux téléphones qui ont permis de localiser leur dernière position.

Dans un communiqué de presse daté du 29 novembre 2022, le procureur de la République avait annoncé la découverte du corps sans vie du sergent Fulbert Sambou de la Direction du renseignement militaire. Ce dernier a été enterré sans autopsie. Quant à Didier Badji, il est toujours introuvable.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.