Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Dr Sylla Thiam, sur le couvre-feu : » Ce n’est pas la meilleure décision de Macky Sall »

0

Spécialiste en santé publique et épidémiologiste, le Dr Sylla Thiam est d’avis qu’il faut arrêter le couvre-feu, qui n’est pas efficace dans la lutte contre le Covid 19. Ce qu’il faudrait, c’est plutôt renforcer les stratégies communautaires, pense le spécialiste en argumentant : « Il y a eu beaucoup de couacs dans la gestion et jusqu’à présent, je crois qu’on se trompe d’ennemi », avance Dr SYlla dans un entretien avec l’observateur du jour , et précise sa pensée : » A mon humble avis, la population a l’impression que c’est c’est une lutte contre elle. ». Or, dit-il, « elle doit être un partenaire dans cette lutte, et ne doit pas être tout le temps indexée. On ne peut pas faire des choses contre les gens et les forcer à les adopter. Je pense que c’est ce qui explique tous ces couacs dans la gestion de la pandémie ».

C ‘est pourquoi, l’épidémiologiste demande l’arrêt du couvre feu, qui a accouché d’une « défiance de l’état, et ce n’est pas bon », trouve-t-il. De plus, « Une personne qui a une urgence en pleine nuit, comment va-t-elle faire pour se rendre à l’hôpital? Un diabétique qui fait une crise, qui va l’emmener aux urgences? « demande -t-il, avant de proposer : » Il faut responsabiliser, éduquer, que la population sache que ce qu’on fait , c’est pour elle ». Il s’agit aussi pour le Dr SYlla Thiam, de trouver des moyens, des stratégies communautaires . Notamment en mettant en avant, des gens qui peuvent parler aux populations pour les emmener à être actrices de cette riposte. Et privilégier par ailleurs la prise en charge à domicile.

Une bonne attitude de l’Etat, pense Dr Thiam qui redonnerait confiance aux populations, diminuerait la peur et enlèverait le frein qui fait que les gens ne se rendent à l’hôpital qu’au dernier moment, parce que le Covid 19 est présenté comme une maladie honteuse et terrible, ce qui explique le nombre élevé de morts. Sans compter qu’il y a ainsi plus de contaminations, et les groupes vulnérables en paient le plus lourd tribut.

Pour le spécialiste en santé publique, « si on réussit le volet communautaire, on aura tout réussi ».
Sa seule crainte face aux centaines de morts du Covid 19 par jour au Sénégal, c’est que l’on oublie qu’il y a d’autres causes de mortalité que le Coronavirus. « On peut acheter des vaccins, c’est bien beau, mais est-ce qu’on ne va pas prendre l’argent qui était destiné à autre chose (la lutte contre le cancer par exemple), pour les acheter? Conclut le Dr Sylla Thiam.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.