Emploi Des Diplômés : Vers Un Statut National Pour L’Étudiant-entrepreneur

Emploi des diplômés : Vers un statut national pour l’Étudiant-entrepreneur


Pour une réponse plus efficiente à l’employabilité des jeunes, l’entrepreneuriat est de plus en plus mis en avant. C’est dans ce cadre que l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) a décidé de lancer le programme « Entreprendre ». À cet effet, un atelier de trois jours a débuté, ce mercredi 11 mai, avec la présence de différents partenaires comme l’UCAD et des professeurs chevronnés en la matière. L’objectif étant d’élaborer des stratégies afin d’accompagner le Sénégal à mettre en place un statut national pour l’Étudiant-entrepreneur.

 

L’idée d’un statut particulier pour les étudiants qui sont entrepreneurs ou qui envisagent de le devenir est expérimentée depuis quelque temps au niveau de l’Ecole Supérieure Polytechnique (ESP). Ainsi, explique le Professeur Kharouna Talla, directeur des Affaires pédagogiques de l’UCAD, « au niveau de l’ESP, il a été proposé le statut d’étudiant-entrepreneur et plusieurs projets ont connu un succès aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale ».

Revenant sur les raisons qui ont motivé  l’élaboration de ce statut spécial, Talla explique : « Nous avons constaté que même si les étudiants sont très entreprenants, ils échouent dans les études». Des contraintes notamment pédagogiques font que ces étudiants peinent à cumuler études et entreprise. C’est pourquoi, poursuit le professeur, « l’idée est venue de créer ce statut d’entrepreneur qui est mise en place avec l’ambition d’encadrer des talents et de les placer dans un environnement  stimulant où l’innovation scientifique et l’entreprenariat se croisent afin de leur permettre de construire leurs projets de création d’entreprise ».

 

Cette innovation majeure dans le milieu universitaire entre en droite ligne avec l’objectif du programme « Entreprendre » de l’AUF. Figurant dans le quatrième pôle de la Stratégie 2021-2025, ce programme a pour objectif la mise en place d’un dispositif national officiel pour les étudiants-entrepreneurs au sein des systèmes d’enseignement supérieur dans les pays bénéficiaires qui sont au nombre de 08 pour le moment. L’AUF va aussi créer des pôles d’accompagnement des étudiants-entrepreneurs au sein des établissements partenaires dans chacun des pays bénéficiaires.

 

Selon la directrice Ouidad Tebbaa, « cette priorité absolue donnée à l’employabilité des jeunes est un élément essentiel ». C’est pourquoi son organisation « accompagnera les pays dans ce domaine de l’employabilité  des jeunes, mais c’est aussi une manière pour le recteur de l’AUF que l’incubation est fondamentale, la pré-incubation est stratégique ». La vulgarisation de la pré-incubation a pour objectif de lutter contre la mort prématurée des entreprises.

 

Dans cette dynamique, l’AUF a mis en place des centres pour l’employabilité dans plusieurs pays notamment le Sénégal qui en enregistre trois. Madame Tebbaa a salué, par ailleurs, les pas déjà posés par l’Etat du Sénégal allant dans le sens d’accompagner ces jeunes étudiants. « Je voudrais insister sur les efforts énormes que le Sénégal, avec à sa tête le président Macky Sall, a mis en œuvre pour l’employabilité des jeunes et la présence de la DER avec nous est une illustration »


Elle a aussi expliqué que son organisation servira de pont entre les différents acteurs et partenaires pour atteindre les objectifs du programme « Entreprendre ».

 

 

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.