Euro 2021 : « CSC » plus fort que Ronaldo… anthologie des buts contre son camp

Cinq buts pour Cristiano Ronaldo et Patrik Schick, mais onze buts pour un certain « CSC » : l’édition 2021 du Championnat d’Europe a cumulé à elle seule plus de buts contre son camp que tous les Euros précédents réunis
Le « CSC » d’ouverture : Merih Demiral
Alors que la Turquie tient tête à l’Italie lors du match d’ouverture, pendant 52 minutes, Merih Demiral dévie un centre de Domenico Berardi dans sa propre cage… Le joueur de la Juventus Turin, déçu de faire craquer son équipe sur cette action, est loin d’imaginer qu’il inscrit là un but précurseur, premier d’une longue série de désillusions…

Le plus malheureux : Wojciech Szczesny
Parfois, il vaut mieux ne pas plonger… Wojciech Szczesny, le gardien polonais, aurait préféré rester sur ses appuis sur la frappe du Slovaque Robert Mak. Car le tir a terminé sur le poteau, puis sur l’arrière de son bras, puis derrière la ligne de but, pour l’ouverture du score de la Slovaquie… La hantise de tout portier.

Le plus décisif : Mats Hummels
Départager l’un des chocs du premier tour par un but contre son camp, c’est le triste sort subi par Mats Hummels. Le défenseur de l’Allemagne dégage dans son but un centre de Lucas Hernandez dès la 20e minute devant son public de l’Allianz Arena de Munich, et la France maîtrise ensuite la Mannschaft pour remporter la rencontre sur la plus petite des marges (1-0). L’Allemagne devra cravacher pour s’extirper du « groupe de la mort » après ce revers.

Le plus ridicule : Martin Dubravka
Mais qu’a-t-il bien pu passer par la tête de Martin Dubravka ? Alors qu’il vient tout juste d’arrêter un penalty d’Alvaro Morata, plaçant l’Espagne au bord de l’élimination, le gardien slovaque se troue sur un ballon aérien tout à fait anodin. En voulant « claquer » le ballon au-dessus de sa cage, il réalise un geste d’un timing discutable, tel un joueur de volley-ball désarticulé, et expédie le ballon dans ses filets. « Les erreurs font partie de la vie et du foot. Je suis sûr que Martin apprendra de cela », tente de rassurer son sélectionneur Stefan Tarkovic. Problème, ce but lancera l’Espagne vers une démonstration (5-0), avec un « CSC » de plus, signé Juraj Kucka.

Le plus fou : Pedri et Unai Simon
Jamais un but contre son camp n’avait été encaissé depuis l’extérieur de la surface de réparation à l’Euro… Pedri et son gardien Unai Simon ont rectifié cette statistique en marquant dans le mauvais but à… 45 mètres de distance. Lorsque le milieu de terrain de Barcelone adresse une passe en retrait à son gardien, se rend-il compte que son ballon est cadré ? Tous les ingrédients du but gag sont réunis : petit rebond vicieux, contrôle totalement raté, et ballon qui termine sa course au fond des filets devant un gardien dépité, mains sur les genoux. Heureusement, la « Roja » réussira à renverser la Croatie dans ce huitième de finale mal débuté… Les dix autres buteurs contre leur camp de cet Euro ont eu moins de réussite : leur équipe a systématiquement perdu après leurs mésaventures.

Le plus frustrant : Simon Kjaer
Sur un centre de Bukayo Saka, Simon Kjaer est pourtant en avance sur Raheem Sterling qui arrive dans son dos. Mais le tacle du joueur de l’AC Milan est mal maîtrisé et dévie le ballon dans son propre but. L’Angleterre égalise sur cette action et obtient une prolongation grâce à ce but, avant de s’envoler vers la finale, mettant fin à la belle aventure du Danemark.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici