Exclusif – Sonko et les présidents Goita et Doumbouya…le danger qui guette la France

Sonko et les présidents Goita et Doumbouya

La situation au Mali est au cœur de l’actualité nationale et internationale. Les sanctions que la CEDEAO a infligées à ce pays, alimentent les débats. Politiques, intellectuels et simples citoyens continuent de commenter cette décision de l’institution sous régionale.

Ce bras de fer entre Assimi Goita et la CEDEAO n’est pas sans conséquences sur le peuple malien. Mais le Président de la transition et le président Mamadi Doumbouya de la Guinée, de par leur position, sont en train de réécrire l’histoire entre l’Afrique et la France. La positions de Ousmane Sonko dans cette affaire vient de l’intégrer officiellement dans ce cercle anti-français.

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) auraient dû réfléchir à deux fois avant de prendre ses sanctions contre la junte malienne dirigée par Goita. Depuis lundi la CEDEAO est dans le viseur de beaucoup d’Africains sympathisants au peuple malien. Mieux des pays comme la Guinée ont refusé d’isoler le Mali. Mais il ne pouvait en être autrement. Les présidents Assimi Goita et Mamadi Doumbouya ont la même vision. D’ailleurs ils sont venus au pouvoir de la même manière, par un coup d’Etat. Alors la position de la Guinée ne surprend personne. Et cela n’est pas sans conséquences sur les relations internationales de ces deux pays.

Goita et Doumbouya veulent la même chose, faire émerger leurs pays en les libérant de la domination étrangère. Le sentiment anti-français n’a jamais été aussi grandissante en Afrique. Au Mali, le nouvel homme fort, Assimi Goita ne cesse de se rapprocher de la Russie et de la Chine tournant le dos à la France. Des ambitions qui rejoignent celui de l’homme qui incarne l’opposition radicale au Sénégal. En effet, depuis l’éclatement de cette affaire, Ousmane Sonko a pris des positions qui le placent directement dans ce cercle de feu anti-français.

Du Burkina Faso au Sénégal, le nouveau slogan est « France dégage ». Goita, Doumbouya et Sonko sont en train de redéfinir le panafricanisme. Dans ce nouveau panafricanisme, la France n’y aura pas sa place ou alors elle y occupera une place mineure. Si les deux Présidents putschistes ont attendu d’avoir le pouvoir en main pour montrer leur véritable visage, Sonko n’a pas changé de discours. Le leader de Pastef a toujours montré qu’il était contre la métropole. « Il faut que la France se prépare à une rupture définitive et à quitter l’Afrique », cette phrase de Sonko sonne toujours dans l’oreille de beaucoup de jeunes.

Ce n’est pas un hasard si les intérêts français ont été saccagés lors des émeutes de Mars. Donc avec ces trois mousquetaires, la France devra revoir ses rapports avec l’Afrique. « La France ne doit pas décider au Mali dirigé par Goita. La France ne doit pas décider au Sénégal. Mais dans notre pays, ils ont un bon préfet qui fait tout ce que veut la France.  Mais cela va se terminer », promet Ousmane Sonko, dans une vidéo où il s’exprimait encore sur cette affaire. Un discours un peu plus que clair.

Mais la seule chose qui bloque Ousmane Sonko est qu’il n’a pas encore accédé au pouvoir comme les deux autres « guerriers ». Alors 2024 sera déterminant tant pour le Sénégal que pour la France. Sonko président, il aura les pleins pouvoirs pour bloquer la France.  La Guinée possède des richesses minières colossales, le Mali est riche en or et le Sénégal a récemment découvert du pétrole. Ces trois pays sont stratégiques pour la France. Et si ces trois présidents se braquent, alors la donne va changer et l’économie française en paiera les contrecoups.

Alors la France a intérêt à trouver une solution pour garder de bonnes relations avec le Mali. Si les sanctions prises par la CEDEAO sont maintenues, elle n’en sortira pas  indemne. Une partie de l’Afrique est en train de réécrire son histoire avec la France.  Les trois « têtes brûlées » qui dirigent ce convoi ne vont pas laisser du lest. Alors la messe dite !

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.