Forces Armées : Le Sénégal Inaugure Sa Première école De Marine Nationale

Inauguration d’une Ecole Nationale de Marine
Ce lundi 13 juin, le Président Macky Sall a inauguré l’École nationale de marine au Camp militaire Général Mountaga Diallo de Bel Air. Une première dans l’histoire des forces armées du Sénégal. La cérémonie a vu la présence de bon nombre de personnalités dont les ministre des Forces Armées et celui des Pêches.

C’est dans une ambiance marquée par des solennités militaires qu’a eu lieu la cérémonie marquant l’ouverture officielle de la première école de marins au Sénégal. Située sur la place d’arme de Bel Air et non loin de la base navale de Dakar, l’EMAN est décrit par le Contre-Amiral Omar Wade, dans son mot de bienvenu, comme un « un important projet cher à la Marine ». Ce nouveau bijou, composé de 19 bâtiments, s’étend sur 1,6ha et a été construit sur 18 mois. Les travaux avaient débuté en septembre 2020 après la cérémonie de pose de première pierre, le 11 juin de la même année.

L’infrastructure rentre dans le cadre « d’une transformation progressive de ses capacités depuis plus d’une décennie » selon le Contra Amiral Omar Wade. D’où l’objet d’ailleurs de l’acquisition de grandes plateformes navales. Ces acquisitions vont aller de pair avec le développement du capital humain qui se fera à travers la formation au niveau de l’école. École qui a déjà accueilli “en janvier 2022 ses premières promotions d’élèves”, d’après le Contre-amiral.
Enjeux cruciaux

Cette école a pour vocation de former des marins. Des marins appelés à faire face à la montée en puissance du trafic maritime mais aussi des autres activités en mer comme l’exploitation d’hydrocarbures. D’après le président Macky Sall, les enjeux sont énormes : « Je rappelle qu’avec une façade côtière longue de plus de 700 km, notre territoire maritime, soit plus de 212 000 km2, est plus étendu que notre territoire terrestre.  En outre, nombre de nos compatriotes doivent leur moyen d’existence à des activités halieutiques diverses. S’y ajoute l’aspect télécommunications, notamment la pose de câbles sous-marins, activité cruciale de l’économie numérique. Je n’oublie pas la découverte d’importants gisements d’hydrocarbures offshore qui renforcent la vocation maritime de notre économie. C’est dire qu’aujourd’hui plus que jamais, notre sort est lié à la mer au regard des zones et des ressources à surveiller, à exploiter et à gérer. Ainsi,  près de 90% des flux commerciaux et des données informatiques transitent aujourd’hui par les océans. Tout cela nous expose aussi aux risques et périls liés à notre situation de pays côtier ».

Fort de constat, le Chef de l’Etat considère que « cet établissement doit être un creuset d’acquisition de connaissances théoriques et pratiques, mais également de formation au savoir-faire et au savoir-être pour réussir la nouvelle vocation assignée à notre Marine nationale ». Le Chef suprême des Armées exhorte ainsi les « stagiaires et futurs cadres de nos Forces de défense et de sécurité à toujours se rappeler la règle d’or de l’Armée : celui qui n’est pas capable d’obéir, n’est pas digne de commander ».
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.