Ultimate magazine theme for WordPress.

France : Cri du cœur de concitoyens confrontés à un problème de renouvellement de leur titre de séjour ou changement de statut.

La crise sanitaire engendrée par la Covid-19 a mis des sénégalais de la Diaspora dans des situations trop difficiles. À leurs ressources et activités économiques fortement grevées par le coronavirus, se sont ajoutées depuis un certain temps des difficultés à procéder au renouvellement de leur titre de séjour ou changement de statut. Une situation que n’entendent plus vivre plusieurs de nos concitoyens comme ceux vivant en France. C’est le cas pour des étudiants sénégalais vivant au pays de Marianne.

‘’Depuis le début de la crise sanitaire, certains étudiants vivent un vrai calvaire. Si certains ont pu bénéficier d’une prolongation de leur titre de séjour lors du premier confinement, d’autres sont tombés dans l’irrégularité et ont perdu certains droits. Dans l’impossibilité d’obtenir un récépissé auprès de leur préfecture, beaucoup d’étudiants et ressortissants sénégalais ont perdu un emploi ou un stage. Cela, à cause d’un défaut de titre de séjour, a déclaré un des étudiants avec qui s’est entretenu Dakaractu, ce vendredi 6 novembre 2020.

Celui-ci précise : ‘’Sans titre de séjour valide, des étudiants perdent également l’aide au logement et ils ne peuvent renouveler leur bail. Beaucoup d’étudiants, dont moi, sommes dans ce cas’’. Une situation cauchemardesque qui est sur le point de réduire à néant les efforts de certains de nos compatriotes. C’est le cas pour W. B. qui s’indigne du fait qu’elle a été obligée de rompre son contrat avec la structure où elle effectuait son stage à cause de l’invalidité de son titre de séjour. Une situation qui l’a même privée de son indemnité de stage de ce mois jusqu’à l’obtention d’un nouveau titre ou un récépissé. Quand est-ce que ce sésame me sera délivré si l’on sait que des étudiants attendent un récépissé depuis des mois ?’’, s’est-elle interrogée. À l’en croire, même les tentatives pour contacter le Service de gestion des étudiants étrangers (Sgee) et le Consulat de Paris pour qu’ils puissent intercéder auprès des autorités françaises, ont été vaines.

Désespérés, les étudiants ont pris d’assaut le réseau social Twitter pour dénoncer le calvaire dans lequel ils vivent. ‘’Tout ce qu’on souhaite c’est que les autorités nous écoutent, qu’elles prennent en compte nos préoccupations au lieu de nous snober. Peut-être quand leur ministre des affaires étrangères aura écho de cette situation, elle pourra les faire bouger’’, dit l’un d’entre eux, avec une note d’espoir. Pour un autre de ses concitoyens, cela est devenu une tradition. ‘’Chaque année c’est le rang à 3 heures du matin, devant la préfecture pour renouveler son titre de séjour’’, confie-t-il.

Une pétition lancée, Me Aïssata Tall Sall, nouveau chef de la diplomatie sénégalaise interpellée

Des Sénégalais de la Diaspora, dont des étudiants, demandent une prolongation des titres de séjour et une meilleure prise en charge des demandes de renouvellement. À ce titre d’ailleurs, une pétition intitulée “Emmanuel Macron : Prolongation titre de séjour et meilleure prise en charge des demandes de renouvellement”, a été lancée. Une initiative qui a franchi la barre des 1 500 signataires légitimée par l’impact négatif de la Covid-19 et du confinement qui ‘’font que des étrangers (étudiants, salariés, jeunes diplômés, entre autres) rencontrent de sérieuses difficultés dans la demande et le suivi du renouvellement de leur titre de séjour ou changement de statut’’. Listant les principales difficultés la pétition de relever, entre autres, la procédure dématérialisée qui ne fournit pas d’emblée d’attestation prolongeant les droits du titre expiré, une annulation des rdv, la suppression d’accueil physique pour traiter les urgences, l’impossibilité à prendre rdv. Autant de problèmes à même de les mettre dans une situation irrégulière.

Il faut noter que les conséquences découlant de ces problèmes de titre de séjour sont nombreuses. L’on note, entre autres, des promesses d’embauche (Contrat à durée indéterminée, alternance), des licenciements, une cessation d’activité. L’auteur de la pétition d’expliquer les raisons qui expliquent son acte. ‘’La pétition a été créée dans le but d’obtenir une prolongation des titres expirés et une optimisation de la demande de renouvellement dématérialisée afin que ces milliers d’étrangers puissent récupérer leurs droits. Nous comptons sur les partages et signatures pour donner de la visibilité et toucher les autorités.

Aujourd’hui, des sénégalais de la Diaspora sont dans le désarroi. Ce qui fait que des étudiants, pour se faire entendre, ont interpellé le président Macky Sall et son gouvernement. Ce, pour l’inviter à voler au secours de plusieurs centaines de ses concitoyens désorientés. ‘’Qu’ils essaient vraiment de nous aider, nous les étudiants en cette période difficile. Certains peinent même à se nourrir et à payer leur loyer. Il ne faut pas oublier que tous les étudiants ne bénéficient pas des allocations du Sgee’’. Interpellation est aussi faite à Émile Bakhoum son successeur à la tête du Sgee à Paris et au ministre sénégalais des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Me Aïssata Tall Sall, laquelle a pris le témoin ce vendredi 6 novembre 2020.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.