Ultimate magazine theme for WordPress.

France – Trois morts dans une attaque au couteau à Nice, l’auteur des faits interpellé

Une attaque à l’arme blanche a fait trois morts ce jeudi matin dans la basilique Notre-Dame de Nice. L’auteur des faits, grièvement blessé, a été interpellé. Le parquet national antiterroriste est saisi, Emmanuel Macron est attendu sur place. Suivez la situation en direct.

Une attaque au couteau a fait trois morts (deux femmes et un homme) à Nice ce jeudi matin dans la basilique Notre-Dame, située avenue Jean-Médecin. L’auteur des faits, qui aurait crié « Allah Akhbar » aux abords de l’église, a été abattu par la police et interpellé, grièvement blessé. Le parquet national antiterroriste est saisi et une enquête pour « assassinat et tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle » est ouverte. Emmanuel Macron est attendu à Nice en début d’après-midi.

Le suivi de la situation
12h30 – Selon les informations recueillies par nos confrères de franceinfo, les trois victimes sont deux femmes et un homme. Une femme d’environ 70 ans a été attaquée à la gorge, quasiment décapitée. Elle a été découverte près du bénitier. Le sacristain, un laïque employé par le diocèse, âgé d’une cinquantaine d’années et père de deux enfants, a également été tué, quasiment égorgé. La troisième victime est une femme d’une quarantaine d’années, décédée à l’extérieur de la basilique après s’être réfugiée dans un café où elle a succombé à ses blessures.

12h20 – Emmanuel Macron est attendu en début d’après-midi à Nice, à la basilique Notre-Dame, indique l’Élysée. Le président de la République sera accompagné du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, du ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti, du procureur national antiterroriste Jean-François Ricard, et du président de la Conférence des évêques de France Monseigneur de Moulin Beaufort. Le chef de l’État rencontrera sur place les forces de sécurité et échangera avec le maire de Nice Christian Estrosi et les députés Éric Ciotti et Cédric Roussel.

12h10 – le glas sonnera à 15h dans toutes les églises du pays, annonce la Conférence des évêques de France.

12h00 – L’Union européenne affiche sa « solidarité » avec la France. « Toute l’Europe est avec vous », a déclaré le président du Conseil européen, Charles Michel, sur Twitter.
11h55 – Le président du Conseil français du culte musulman condamne « avec force » et dénonce « avec vigueur cet acte terroriste ». Mohammed Moussaoui exprime « toute (s)a compassion et (s)a solidarité aux victimes, à leurs familles et à leurs proches », ainsi qu’à « la communauté catholique de France qui s’apprêtait à fêter la Toussaint ». Il appelle également les musulmans de France à annuler toutes les festivités de la fête de Mawlid (fête de la naissance du prophète de l’isla, prévue de vendredi à dimanche » en signe de deuil et de solidarité avec nos compatriotes victimes de cet acte abject ».

11h50 – Deux heures à peine après l’attaque de Nice, un homme armé d’un couteau a été abattu par la police à Avignon ce jeudi matin.

11h40 – L’équipe de volley du Stade Poitevin est confinée dans son hôtel situé à 300 mètres du lieu de l’attaque. France Bleu Poitou a recueilli les témoignages des joueurs.

11h30 – Premières réactions en Europe : le Premier ministre italien Giuseppe Conte dénonce « une vile attaque » à Nice et le président du Parlement européen David Sassoli appelle à l’union contre « ceux qui répandent la haine ».

11h25 – La Conférence des évêques de France qualifie l’attaque d’acte « innommable » et souhaite « que les Chrétiens ne deviennent pas une cible à abattre ».

11h20 – « Il est trop tôt pour parler du profil, indique David-Olivier Reverdy, secrétaire national adjoint du syndicat Alliance police. Il précise que les policiers municipaux niçois, qui ont neutralisé l’assaillant, ont été prévenus par « un témoin qui se trouvait en face de l’église » et qui leur a signalé qu’une personne « présentant une plaie saignante au cou s’y trouvait ».

11h10 – En France, les réactions politiques se multiplient après l’attaque.

11h – Un moment de recueillement a été observé au Sénat à l’ouverture de la séance, avant un hommage plus solennel aux victimes de l’attaque dans l’après-midi.

10h55 – Grièvement blessé, l’auteur des faits a été transporté à l’hôpital Pasteur de Nice, indiquent les forces policières. Il a été abattu vers 9h10 par la police municipale.

10h45 – Christian Estrosi a donné davantage de détails sur les faits lors d’une conférence de presse improvisée. Ainsi, deux personnes, dont le sacristain, sont mortes à l’intérieur de la basilique, de la façon la plus « horrible » qui soit, selon le maire de Nice, « comme le professeur », Samuel Paty. La troisième victime s’était réfugiée dans un bar a proximité, où elle a succombé à ses blessures.
10h40 – Selon Christian Estrosi, le sens du geste de l’auteur « qui n’a cessé répéter Allah akbar alors qu’il était médicalisé sur place », « ne fait aucun doute ». Interrogé par franceinfo, le maire de la capitale azuréenne a déclaré que « Nice est en train de payer un tribu beaucoup trop lourd en étant une fois de plus victime de l’islamo-fascisme ».

10h35 – Un nouveau bilan fait état de trois morts.

10h30 – L’Elysée fait savoir que le président Emmanuel Macron se rendra à Nice en fin de matinée.

10h20 – Le parquet national antiterroriste est saisi. Une enquête de flagrance à étéest ouverte pour assassinat en relation avec une entreprise terroriste, tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle ». L’enquête est confiée à la police judiciaire et à la DGSI.

10h15 – Emmanuel Macron se rend au centre de crise à Beauvau.

10h05 – Jean Castex quitte l’Assemblée nationale pendant le débat sur le reconfinement pour se rendre à la cellule de crise de Beauvau.

10h – Un nouveau bilan fait état de deux morts.

9h50 – À l’Assemblée nationale, la séance est suspendue, les députés observent une minute de silence en hommage aux victimes.
9h45 – Selon la police, une personne a été mortellement égorgée par l’individu muni d’un couteau. Les faits se sont produits aux alentours de 9h dans la basilique Notre-Dame, avenue Jean-Médecin. L’opération de police est toujours en cours, une équipe de déminage est sur place. Les riverains sont invités à éviter le secteur.

9h35 – Le maire de Nice évoque la piste d’un attentat.

9h30 – Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin annonce l’ouverture d’une cellule de crise à Beauvau

9h25 – Christian Estrosi annonce sur Twitter que l’auteur d’une attaque à l’arme blanche a été interpellé ce jeudi matin à Nice, aux abords de la basilique Notre-Dame. Un premier bilan fait état d’un mort et plusieurs blessés.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.