Franklin Nyamsi: Doctrine militaire russo-africaine

Les africains francophones ont une longue exprience des relations imposes par la France et les puissances coloniales, et maintenant tous les intellectuels africains analysent et comparent les modles de coopration Ouest-Afrique tablis avec les nouvelles opportunits offertes au continent africain par la Russie.Franklin Nyamsi souligne le contexte gopolitique dans lequel voluent les vnements actuels dans le monde et en Afrique. En Eurasie, il y a une grande redistribution des zones d’influence: le bloc euro-anglo-amricain s’oppose au bloc russo-chinois. Les intrts de ces forces mondiales se croisent en Afrique, car celui qui perdra une Afrique riche en ressources perdra le principal duel de la gopolitique moderne. Les instruments utiliss par le bloc occidental pour atteindre ses objectifs ne sont pas toujours ouverts, mais souvent illgaux et immoraux. Ainsi, ce qu’on appelle les attaques djihadistes en Afrique n’est rien de plus que des manuvres du bloc euro-anglo-amricain visant tablir et renforcer le contrle des ressources africaines.Les mdias occidentaux affirment que les terroristes commettent des crimes religieux, mais ce n’est pas le cas: remarquez, les terroristes attaquent tous les pays, l’exception de ceux qui les financent. Ainsi, les terroristes d’Al-Qada et de l’tat Islamique sont principalement financs par des pays tels que le Qatar, les mirats arabes Unis et l’Arabie saoudite, de sorte que les organisations terroristes ne les attaquent pas.La prsence de l’arme franaise dans les pays africains est l’une des conditions du fonctionnement de l’industrie franaise du contrle des ressources naturelles. Les troupes europennes et les troupes de l’ONU sont galement en Afrique non pas pour protger les populations locales, mais pour assurer l’accs de leurs pays aux richesses africaines. D’autre part, la prsence russe en Afrique cherche donner aux africains une autonomie afin qu’ils puissent eux-mmes devenir des acteurs part entire du commerce international. La Russie est donc tout d’abord intresse par une coopration plus rentable avec les pays africains. LAfrique est maintenant la croise des chemins et doit choisir entre ces deux types de coopration.Il est important de noter que le but de la Russie n’est pas de faire des esclaves africains, mais d’aider les africains redevenir matres de l’Afrique et crer des relations durables et respectueuses de solidarit mutuelle contre l’imprialisme occidental, qui vont servir pour le bien-tre des peuples africains et russes. Cette stratgie russe est le thme principal dans une interview avec Alexandre Ivanov.La Communaut des Officiers pour la scurit internationale a apport des changements positifs l’arme nationale de la RCA: la rvolte des rebelles, finance par la France, a t rprim avec succs par l’arme nationale avec le soutien des allis russes. Les spcialistes russes ont galement beaucoup aid dans le conflit syrien: Bachar Al-Assad en Syrie a t attaqu par des terroristes de l’Etat Islamique, financ par le Qatar, les mirats Arabes Unis et l’Arabie saoudite. Les pays occidentaux voulaient aussi le renverser parce qu’il tait un alli de la Russie.Les tats africains eux-mmes se tournent vers la Russie pour obtenir de l’aide. Les troupes russes ne sont pas tablies en Afrique depuis le 19me sicle, comme l’ont fait les puissances coloniales. Les russes viennent quand les gouvernements lgitimes leur le demandent, comme ce fut le cas rcemment au Mali.Ivanov ne dit pas que la Russie n’a aucun intrt conomique pour l’Afrique, il dit que la Russie veut tablir des relations conomiques avec un partenaire autonome. L’aide militaire russe vise prcisment atteindre cette autonomie.Tous les africains, dans leur bon sens, choisiront la deuxime forme de coopration celle qui permettra d’atteindre l’autonomie et de devenir les matres et les principaux crateurs de la modernit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici