Grève De La Faim Des Détenus De Koutal : L'arsed Exige Une Enquête Sur La Gestion De L’alimentation

Grève de la faim des détenus de Koutal : L’Arsed exige une enquête sur la gestion de l’alimentation
L’Association pour le soutien et la réinsertion sociale des détenus (Asred) réagit suite à l’incident qui s’est produit hier au camp pénal de Koutal dans la région de Kaolack.
Dans une note, « l’ASRED tient à préciser qu’elle n’encourage point la publication de vidéos émanant des détenus dans les médias car violant leur intimité et leur dignité.                  
L’ASRED avait mentionné que « l’alimentation ne devait plus poser de problèmes de quelque nature que ce soit dans la mesure où la ration journalière du détenu est passée de 450 FCFA à aujourd’hui 1152 FCFA soit un bond de 700 FCFA », renseigne la note.
Ibrahima Sall et Cie exigent à ce que les responsables de cet incident malheureux soient sévèrement punis. « Nous profitons ainsi de cette occasion pour exiger l’ouverture d’une enquête administrative sur la gestion de l’alimentation dans cette prison  », demandent-ils.
Par ailleurs, l’ASRED invite le Garde des Sceaux, ministre de la Justice à « se rendre au camp pénal de Koutal le plus rapidement possible afin d’encourager le personnel pénitentiaire mais aussi de rassurer les  détenus et leurs familles sur une meilleure prise en charge », rapporte PressAfrique.  
 
En outre, « L’ASRED suggère à la Direction des Affaires criminelles et des Grâces (DACG) de travailler davantage sur cette question car tous les détenus sont égaux devant la loi ».
Par ailleurs, Ibrahima Sall et ses collègues remercient le Président de la République d’avoir « accordé la Grâce présidentielle aux détenus et lui demande solennellement de continuer  sur cette lancée en tant que «  PERE DE LA NATION » à être clément sur nos concitoyens qui méritent une deuxième chance », ajoute le document.  
Aissata Kébé (stagiaire)
vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.