Hôpital régional ​Kaolack: déclaré mort, un bébé est retrouvé vivant par son père à la morgue

Scandale à la pédiatrie de l’hôpital de Kaolack. Le sieur Alassane Diallo retrouve sa fille vivante à la morgue de l’hôpital après qu’elle a été déclaré morte. Le père désarçonné par autant de négligences, déplore cette situation et invite les personnels de santé à plus de responsabilité et de considération vis-à-vis des patients.

Alassane Diallo, père du bébé Diary, a vécu une histoire rocambolesque ce samedi matin à l’hôpital Ibrahima Niasse de Kaolack. Il a retrouvé qui a été déclaré morte, vivante à la morgue dans un carton.

- Advertisement -

« J’avais amené ma fille malade à l’hôpital. Et ce matin, je suis venu pour m’enquérir de son état de santé. Mais le médecin m’a dit qu’elle était fatiguée, et avait des douleurs à la tête. Après un moment, je suis revenu, l’infirmière m’a demandé et je lui ai expliqué ce que m’avait dit le médecin. Mais à ma grande surprise, elle m’annonça la mort de l’enfant avant de me remettre un certificat de décès. Une fois à la morgue, le corps qui n’y était plus est ramené par un autre dans un carton. Il a suffi que mon ami touche le cou du bébé, elle se mit à crier. C’est grave. On allait enterrer ma fille vivante. C’est déplorable », a révélé Alassane Diallo.

Ecoeuré par cette situation, il déclare que ce n’est pas nouveau dans les hôpitaux et que les autorités compétentes et les médecins doivent faire preuve de beaucoup de respect à l’endroit des patients. « Ce n’est pas la première fois. Et ça ce passe partout au Sénégal. Les patients ne sont pas traités comme il le faut. Alors au ministre de réagir avant qu’il ne soit trop tard », dit-il.

Pour rappel, l’enfant Diary Diallo est actuellement interné à la pédiatrie de l’hôpital régional de Kaolack, livre Walf radio.
zvec pressafrik

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.