Ultimate magazine theme for WordPress.

Idy opposant-chef, Locales reportées : la Une politique des quotidiens

Les quotidiens reçus lundi à l’Agence de presse sénégalaise (APS) abordent divers sujets se rapportant à la politique, à l’évolution de la pandémie du nouveau coronavirus, à l’économie, entre autres.

En politique, Sud Quotidien souligne que l’organisation des prochaines élections municipales et départementales s’annonce comme ‘’un véritable défi’’ pour le Sénégal. ‘’A sept mois de l’échéance du 28 mars 2021 fixée pour la tenue de ce scrutin, aucun acte allant dans le sens de sa préparation n’est pourtant posé par les autorités compétentes. Ce qui présage d’un troisième report’’, écrit Sud.

En politique toujours, Tribune indique que la ‘’grande majorité’’ choisit Idrissa Seck comme le chef de l’opposition. ‘’Une majorité de l’opposition choisit Idy’’, souligne également Vox Populi.

Dans un entretien avec le même journal, Moussa Tine, leader de l’ADP et proche de Khalifa Sall estime que ‘’Macky Sall doit s’affranchir de son addiction à la petite politique et respecter son serment de ne pas se présenter une fois’’ à l’élection présidentielle.

Concernant l’évolution de la pandémie du nouveau coronavirus, Source A note que la pandémie ‘’poursuit sa promenade meurtrière’’. ‘’5 décès en 48 heures, soit 284 morts le nombre total décès. 36 cas graves en réanimation (…)’’, relève la publication.

Selon Lii Quotidien aussi, ‘’comme une traînée de poudre, la propagation du coronavirus poursuit sa course folle. Le Sénégal a franchi la barre des plus de 13000 cas déclarés positifs’’.

Le quotidien Kritik met en exergue les cas de guérison et affiche en Une : ‘’Bientôt 10 000 guéris’’. Libération signale qu’il y a eu 1055 guéris en une semaine. Le Soleil note aussi ‘’(une) augmentation constante des cas guérisons’’.

Le Sénégal a enregistré au total 13.556 cas positifs au coronavirus, dont 3.883 personnes encore sous traitement, depuis l’apparition de la maladie sur son territoire, le 2 mars dernier.

En économie, le journal L’Info présente les Industries chimiques du Sénégal comme ‘’un modèle de réussite du partenariat Sud-Sud’’.

Selon le quotidien, ‘’la reprise des ICS (Industries Chimiques du Sénégal) par le groupe indonésien Indorama est un succès remarquable, au regard de la situation que vivait l’entreprise en 2014 avec une dette colossale, qui lui avait valu, une mise sous concordat’’.

’’Cinq ans après sa reprise par Indorama, les ICS sont aujourd’hui, le premier producteur engrais phosphaté de l’Afrique subsaharienne et le troisième à l’échelle du continent. L’année dernière, les ICS ont produit 1 700 000 tonnes de phosphate transformé en acide et en engrais (…)’’, lit-on dans la publication.

Dans sa livraison du jour, Enquête relève que ‘’pour faire place aux Turcs de Tosyali et leur usine sidérurgique, des populations de Bargny risquent l’expulsion’’.

‘’Pour permettre aux Turcs de Tosyali d’installer leur usine sidérurgique dans la zone spéciale qui leur a été concédée à Bargny et à Sendou, l’Etat fait planer des menaces d’expulsion sur des populations de la zone’’, écrit le journal qui affiche en Une : ‘’Les Turcs installent la peur’’.

L’Observateur analyse les rapports entre la France et le Sénégal sous l’ère du président Macky Sall. ‘’Depuis son accession à la magistrature suprême en 2012, le président Macky Sall est accusé d’être à la merci de la France et de ses chefs d’Etat dont l’actuel locataire du Palais de l’Elysée, Emmanuel Macron, avec qui il a déjeuné mercredi dernier en France (…)’’, écrit L’Obs qui parle d’une ‘’relation déséquilibrée’’.

Le Soleil fait une plongée dans le Fouladou, région de Kolda, et revient sur les origines de la cohabitation entre Peuls et Mandingues.
Source APS

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.