Image de la France en Afrique / Macron invite ses ambassadeurs à utiliser le réseau de FMM : le syndicat des journalistes de RFI dit niet…

L’image de la France en Afrique est au plus mal. Et parallèlement on y assiste à la montée en puissance de la Chine, de la Turquie et de la Russie.

En effet, la France estime que ces pays « viennent expliquer aux Africains que la France est un pays qui fait de la néo-colonisation et qui installe son armée sur son sol ». Une situation que le Président Emmanuel Macron veut changer et compte sur ses ambassadeurs pour apporter la réplique. Ainsi, en les recevant ce 1er Septembre, il les a invités à utiliser le réseau de France Médias Monde (FMM). Une déclaration qui n’est pas du goût du SDJ (Syndicat des journalistes) de RFI.

Ces derniers, dans un communiqué, ont dit au Président Français, que « FMM n’est pas le porte-voix de l’Elysée. » En effet, même si, disent-ils, les rédactions de RFI, France 24 et Monte Carlo Doualiya, s’emploient sans relâche et avec conscience à déconstruire « les narratifs », à traquer les fake-news… « nos journalistes ne sont en aucun cas et ne seront jamais un outil au service de votre communication et de votre politique. Les antennes de FMM ne sont pas des médias d’État », ont-ils dit à Macron.

Enfin, le SDJ de RFI, rappelle au Président Français que « nous ne céderons jamais une once de notre indépendance, en quelque circonstances que ce soit. Nous ne sommes pas des journalistes « à utiliser » », ont-ils martelé…

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.