Ultimate magazine theme for WordPress.

Inondation et relégation : Macky en déphasage avec le quotidien des sénégalais

Les sinistrés des inondations qui se retrouvent aux quatre coins du pays crient désespérément leur désarroi, tendant la main à un Macky Sall qui semble les zapper outre mesure. Alors qu’Ousmane Sonko, leader de Pastef et Bougane Dany Guèye, chef de fil de « Geum Sa Bopp », ont rendu visite aux inondés, le Chef de l’Etat fait grise mine et semble ne point se préoccuper du calvaire vécu par ses compatriotes qui l’ont pourtant porté à la tête du pays en 2012.
Le Chef de l’Etat Macky Sall voudrait bien écouter son peuple et voler à son secours à chaque fois que de besoin. Mais le constat reste péremptoire.

Le système de gouvernance qu’il aurait mis en place pêche en eaux troubles. Et en dehors de la Covid-19 qui aura imprimé ses marques à notre pays, le Sénégal va mal sur tous les plans. On avait changé Me Wade mais aujourd’hui, nos concitoyens regrettent de s’être séparé du Pape du sopi de sitôt.

Il était un démocratie et acceptait le débat contradictoire dans un Sénégal qu’il a enclenché avec des chantiers appréciés de tous. Les sénégalais vivaient tant bien que mal à l’époque. Aujourd’hui, le pouvoir de Macky est arrivé à la croisée des chemins et les calculs politiciens auraient pris le dessus sur les véritables préoccupations des sénégalais.

Si gérer c’est prévoir, le Macky n’aurait rien prévu pour éradiquer progressivement le sempiternel problème des inondations. Il est vrai que les intempéries relèvent de phénomènes naturels imparables, mais la part de responsabilité incombant à l’Etat a failli. On ne peut comprendre qu’une manne financière de 750 milliards devant couvrir la période 2012 à 2022 en arrive à ce point d’échec cuisant,inexplicable.

De surcroît, au lieu d’aller dans la Banlieue ou à l’intérieur du pays s’enquérir de visu des difficultés rencontrées par les sinistrés des inondations, le président Sall compte faire une tournée économique.

Ce qu’aucun sénégalais ne peut comprendre dans ce contexte où certains de nos concitoyens vivent sous les eaux. Les 10 milliards de FCFA qu’il aurait mis sur la table sont certes importants mais ça ne constitue que de l’aspirine pour soulager des sénégalais meurtris par leurs conditions de vie.

Dans tous les cas de figure, le Chef de l’Etat devrait emboîter le pas aux opposants qui ont osé « plonger » dans l’eau pour compatir avec les victimes des inondations. S’il répugne à le faire, cela voudrait dire qu’il est en déphasage total d’avec les réalités vécues par nos concitoyens.

Ce qui est vraiment dommage pour un Chef d’Etat dont son élection à la tête du pays avait fondé beaucoup d’espoir du côté du peuple sénégalais tout aussi compréhensif.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.