Ultimate magazine theme for WordPress.

Insolite : Un Erythréen pousse un enfant et sa mère sous un train

enfant


Un Erythréen de 41 ans, installé en Suisse depuis 2006, avait tué un enfant en le jetant sous un train à Francfort. Reconnu non responsable de ses actes, il a été condamné à un internement psychiatrique prolongé.

La justice allemande a ordonné vendredi l’internement psychiatrique prolongé d’un Erythréen qui avait tué un enfant en le poussant sous un train.

Elle l’a jugé pénalement non responsable de ses actes, dans cette affaire qui avait provoqué une vive émotion dans le pays, rapporte le point.fr

Les juges du tribunal de Francfort ont suivi les recommandations du parquet, de la défense et les parties civiles à l’encontre de Habte Araya. Il doit être interné dans un hôpital psychiatrique fermé.

Les juges ont estimé que l’homme de 41 ans, installé en Suisse depuis 2006 et qui comparaissait depuis le 19 août, avait bien commis un meurtre et une tentative de meurtre.

Un expert psychiatrique a estimé à la barre que ce père de trois enfants présentait un danger pour la collectivité. Il a également jugé qu’il existait «une grande probabilité» de récidive pouvant aller jusqu’à des homicides.

Le 29 juillet 2019 au matin, Habte Araya avait poussé sur les rails Leo, 8 ans, et sa mère, 40 ans, alors qu’un train entrait en gare de Francfort. L’enfant avait été tué sur le coup, sa mère avait réussi à s’extirper des rails d’extrême justesse. Blessée et en état de choc, elle avait été transportée à l’hôpital.

L’homme avait aussi tenté de pousser sur la voie une troisième personne, âgée de 78 ans, qui avait réussi à l’en empêcher.

«Parfaitement inconnus»

«Il a attaqué des gens qui lui étaient parfaitement inconnus», a expliqué l’expert psychiatrique, qui a diagnostiqué une «schizophrénie paranoïaque» aiguë.

Le risque de récidive «ne peut être contrecarré que par un traitement (dans un centre) psychiatrique fermé et placé sous haute sécurité», a poursuivi cet expert.

Au premier jour de son procès, l’Erythréen avait exprimé ses regrets, assurant dans une déclaration écrite lue par son avocat: «Je suis absolument désolé, en particulier pour la famille». «J’étais très lourdement malade», avait-il expliqué.

Assane SEYE-Senegal7

 

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.