Ultimate magazine theme for WordPress.

Kawtef-$c*ndale Whatsapp : Il fait un photomontage de son ex petite-amie et menace de »… »

​Les frères Mamadou Fallou Diallo et Ousmane Diallo avaient comparu devant la barre du tribunal de grande instance de Dakar pour atteinte à l’intimité et à la représentation de la personne, détention et diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs.
WhatsApp n’a pas encore fini de faire du bruit. Cette fois-ci, c’est le nommé Mamadou Fallou Diallo qui abusé de cette messagerie, ce qui va lui coûter très cher. Attrait à la barre des Flagrants délits du tribunal de Grande instance de Dakar pour atteinte à l’intimité et à la représentation de la personne, détention et diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs, le prévenu avait fait un photomontage de son ex petite-amie Maïmouna Diallo. Utilisant cela comme moyen de chantage, il a exigé d’elle des relations sexuelles faute de quoi, il allait tout balancer sur les Réseaux sociaux.
Maïmouna Diallo ayant refusé, l’ex-amant et son grand-frère Ousmane Diallo ont balancé le cliché de cette dame mariée dans un groupe WhatsApp des ressortissants de Pita (une ville de Guinée). filant le parfait amour, Maïmouna Diallo, pour faire plaisir à son copain, lui avait envoyé une photo nue d’elle. Comme dans chaque relation, il y a des hauts et des bas mais au bout du compte, hélas, nos deux tourtereaux ont rompu. Après cette séparation, Mamadou Fallou Diallo a pris une photo sur laquelle le visage de la dame était bien visible. Il a effectué un montage, ajoutant le corps d’une femme nue dont le sexe est totalement visible avec la tête de Maïmouna en plus de son numéro de téléphone. Et pour la faire chanter, Mamadou Fallou Diallo et son grand-frère, Ousmane Diallo, l’ont appelée et lui ont proposé d’entretenir avec eux des relations sexuelles. Refus catégorique de la dame. Malgré sa résistance, ses bourreaux ont continué à exercer une pression sur elle.

Et pour lui prouver qu’il fallait prendre leurs menaces au sérieux, son ex petit-ami a ajouté Maïmouna Diallo dans le groupe WhatsApp des ressortissants de Pita (une ville de Guinée). Et il a balancé le cliché obscène dans ledit groupe. Maïmouna Diallo, qui ignorait totalement ce qui venait de se passer, a été informée qu’une photo obscène d’elle circulait sur les réseaux sociaux. Devant le juge des flagrants délits du tribunal de grande instance de Dakar, les frères Diallo ont réfuté ces charges qui pèsent sur eux. Ainsi l’ex-copain, Mamadou Fallou Diallo, pour se dédouaner, a mouillé son frère Ousmane. Il a déclaré avoir reçu les images pornographiques de Maïmouna Diallo par le biais d’Ousmane.

Pour sa part, ce dernier, qui avait ouvertement dit au grand-frère de Maïmouna Diallo qu’il a couché avec elle, confie : « c’est Maïmouna qui court après mon frère Fallou et c’est pour se débarrasser d’elle qu’il l’a jetée en pâture ». Pour l’avocat de la partie civile, Me Assane Dioma Ndiaye, la dignité de sa cliente doit être réparée. Ainsi, il demande au tribunal de rétablir sa cliente dans sa dignité. « Elle a commencé à piquer des crises dès qu’elle a vu les images. voilà une dame victime de la cybercriminalité qui a été traînée ici. Elle est mariée et son ménage est en jeu. Il faut sanctionner les prévenus et rétablir la dignité de cette dame », a plaidé la robe noire. Poursuivant, Me Ndiaye a en outre souhaité que les frères Diallo soient condamnés à payer solidairement 5 millions francs à titre de dommages et intérêts à sa cliente.

La substitut du procureur, qui a la même conviction que l’avocat de la victime, a fait état des constatations des enquêteurs qui accablent les prévenus, avant de requérir contre eux deux ans de prison ferme. « sur les photos, le visage de Maïmouna apparaît avec le corps d’une femme nue dont le sexe est totalement visible. Il s’agit d’un montage grossier parce que la photo a été envoyée à Fallou par Maïmouna. Et la photo de la femme nue sur laquelle figure le visage de Maïmouna a été retrouvée dans le portable d’Ousmane, selon les constatations des agents. Ils ont fait ce montage pour la faire passer pour une femme de mœurs légères. Ces images ont été publiées sur WhatsApp. Les faits sont établis. C’est une femme mariée qui est impliquée avec des prévenus de mauvaises foi », a noté la parquetière dans ses observations. Mais, de l’avis du conseil d’Ousmane Diallo, Me Alioune Badara Ndiaye, l’accusation est spéculative en ce qui concerne son client. L’avocat de préciser que le jour des faits, lorsque Fallou s’est enfui, les parents de la victime ont bastonné Ousmane Diallo et saisi son portable parce qu’ils ont considéré que celui-ci est son complice.

A l’en croire, condamner son client à 2 ans ferme comme l’a requis le parquet serait injuste. Quant au conseil de Mamadou Fallou Diallo, Me Domingo Dieng, il a demandé une application bienveillante de la loi pour lui. Le tribunal a relaxé Ousmane Diallo et a déclaré Mamadou Fallou Diallo coupable avant de le condamner à trois mois de prison ferme. Il devra aussi payer à Maïmouna Diallo un million de francs en guise de dommages et intérêts.

Le Témoin

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.