Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

La ( Dscos) arrête les travaux du mur de la honte

0

Les travaux du mur de la honte  finalement arrêté  la  Direction de la surveillance et du contrôle d’occupation des sols ( Dscos). Les lanceurs d’alertes ont dénoncer  l’attitude peu cavalière du centre aéré Bceao, qui voulait fermer la route venant vers la plage pour en faire une propriété privée, la réaction des autorités  n’est pas faite attendre. Ils ont eu gain de cause. 

En 2018, le taximan qui roulait à sens inverse sur l’échangeur de la Foire arrêté grâce aux lanceurs d’alertes. La vidéo est très rapidement devenue virale sur la toile. Comptabilisant un nombre important de partages et de commentaires pour condamner le comportement du chauffeur incriminé. Et des automobilistes sénégalais de manière générale. Toutefois, selon les dernières informations reçues, l’auteur de cet acte inconscient a été arrêté. Une manière de dissuader les personnes qui seraient tentées de faire la même chose.

Récemment, la Gp, Fatou Kine Ndiaye  arrêtée au Maroc pour trafique de drogue, sauvée de justesse à une peine de 2 deux ans ferme

L’Ocrtis a mis la main sur quatre suspects en lien avec Massoukha Mbengue qui avait remis de la drogue à Fatou Kiné Ndiaye, rapporte Libération. Arrêté à Agadir, Massoukha avait mis 400 grammes de haschich dans la boite à chaussures remise à Fatou Kiné Ndiaye. L’étudiante K. Ndaw, au cœur de ce vaste réseau a été aussi arrêtée. Surnommée « mère beignet, elle a été interpellée à Ouakam avec 500 grammes de haschich. M. Sabaly étudiant en mécanique a été cueilli à Saly Niakh-Niakhal. Il va balancer le nom de M. Diong à qui il devait remettre la drogue. Ce dernier a été intercepté aux Almadies.

En exploitant le téléphone de Sabaly, les enquêteurs ont découvert que le mis en cause envoyait des photos des colis de la drogue qui devaient le Maroc à un numéro enregistré au nom de l’étudiante « mère beignet ». Beignet désignait la drogue que l’étudiante K. Ndaw était chargée d’écouler sur le marché sénégalais avec son complice M. Ndoye. L’étudiante qui loge à Ouakam est le cerveau de la mafia. Lors d’une perquisition chez elle, les policiers ont découvert 500 grammes de haschich

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.