L'agent De Sécurité S'essayait (aussi) Dans La Confection De Faux Documents

L’agent de sécurité s’essayait (aussi) dans la confection de faux documents
A. Konté est un drôle de prévenu. Attrait à la barre du Tribunal des flagrants délits de Dakar, vendredi dernier, il a été constant en assumant, dans leur entièreté, les faits qui lui sont reprochés.

Agent de sécurité de son état, rapporte le quotidien national Le Soleil, Konté s’était proposé de remettre un extrait de naissance à un à certain M. Diagola, moyennant la somme de 200 000 F Cfa.

Après avoir obtenu le fameux document administratif, l’agent de sécurité le remet, on ne sait trop comment, à un nommé M. Ndiaye. Ce, pour la rondelette somme de trois (3) millions de francs CFA.

Mais, le faux a été découvert par la tante de Diagola établie en France. En effet, grande fut sa surprise de constater que la photo figurant sur le passeport français n’était pas celle de son neveu.

Le mis en cause -poursuivi pour abus de confiance et complicité d’usurpation d’identité- na pas du tout varié dans ses déclarations. Aussi bien pendant l’enquête préliminaire que devant la barre

Convaincu de la constance des faits, le Juge-président d’audience a requis une peine de six mois de prison ferme. Il sera suivi par le Tribunal. À noter que les intérêts des parties civiles sont réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.