Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

L’amant mord sa copine et lui arrache une partie de la lèvre inférieure: Il prétend avoir vu un monstre

0

C’est une histoire pour le moins rocambolesque qui secoue les Parcelles assainies. Il s’agit de celle d’une dame du nom de Siré Yaffa, sauvagement mordue par son petit ami, qui a emporté une partie de sa lèvre inférieure.

La demoiselle entretenait une relation amoureuse avec son « Jules » depuis deux ans. Dimanche dernier, voulant lui faire plaisir, la demoiselle lui concocte un délicieux poulet en l’invitant chez elle.

Cependant, le petit ami lui pose un lapin avant de passer le lendemain tard dans la soirée, à une

heure du matin pour récupérer la nourriture que l’amoureuse avait soigneusement, gardée dans le réfrigérateur. Ayant trouvé sa copine endormie, l’amant vient se coucher à ses côtés et l’invite à poser la tête sur la tienne afin de dormir.
A un moment donné, alors qu’elle était en plein sommeil, son petit copain l’a mordue au point d’arracher une partie de sa lèvre inférieure. L’amant recrache le morceau sur le lit avant de photographier sa copine pendant qu’elle saignait abondamment.

Affolée, elle hurle de douleur et, est secourue par une de ses cousines qui l’a évacuée à l’hôpital Mame Abdou Aziz Sy Dabakh des PA pour des soins. Après consultation, le médecin lui délivre un certificat médical attestant une incapacité de travail de 10 jours.

Face aux policiers, l’amant ne se fait pas

prier et reconnaît sans ambages les faits qui lui sont reprochés. « Dès que je suis rentré dans sa chambre est que je me suis couché à ses côtés, je me suis retrouvé dans un état second et j’ai eu l’impression d’avoir un monstre en face de moi.

Je l’ai mordue avant de recracher le morceau de la lèvre sur le lit. Ensuite, j’ai pris des photos et vidéos en guise de preuves. J’avoue que je travaille avec Thierno Moulaye Sow, le guérisseur des ‘’Rapps et Djinn’’. J’avais entendu parler une histoire pareille. Puisque je venais de la vivre, j’ai décidé de prendre des photos en guise de preuves pour les montrer à mon entourage.

Je tiens également à préciser qu’après l’incident, ma copine ne voulait pas que je l’approche. Lorsque j’ai réussi à la toucher, malgré son refus, elle s’est mise à crier en disant que j’étais en train de la brûler. Tout cela justifie largement que j’étais dans un état second au moment des faits

», a soutenu l’amant sanguinaire face aux policiers.
Une histoire pour le moins horrifiante. Après ses aveux, le mis en cause a été déféré au parquet en attendant d’être fixé sur son sort

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.