Ultimate magazine theme for WordPress.

« L’argent ne fait pas le bonheur », « Le Bayern commande » : La presse européenne pas tendre avec Paris

Au lendemain de succès du Bayern Munich en finale de C1 face au PSG (1-0), la presse européenne est plutôt unanime concernant cet épilogue : la meilleure équipe a gagné, dimanche soir, à Lisbonne. Neymar et Kylian Mbappé, eux, sont « accusés » d’avoir « trop pardonné » devant le but.

Pour Paris et ses joueurs, le retour sur terre est brutal. Comme se reveiller d’un rêve en pleine nuit sans jamais avoir été au bout. Dimanche, à Lisbonne, Neymar et ses coéquipers ont pourtant longtemps pensé pour y arriver. Et (enfin) le réaliser. En vain. Crucifié le Bayern Munich et Kingsley Coman, une vieille connaissance, le PSG n’a donc pas remporté la première Ligue des champions de son histoire. Un épilogue cruel, certes, mais probablement logique.

« La fin d’un rêve« , titre d’ailleurs Le Parisien ce lundi, n’hésitant pas à parler de « grosse déception » pour le PSG. « Inconsolable« , peut-on lire en Une de L’Equipe avec, en fond, une photo de Neymar en larmes. Du côté de la presse européenne, le ressenti est plus ou moins le même pour tout le monde. Oui, le Bayern a été le plus fort dimanche soir. Mais les regrets peuvent être quand même être nombreux du côté parisien…

Retour des joueurs du PSG : défilés et rassemblements interdits à Paris

« Mbappé a mangé deux buts, cela ne lui arrive jamais, écrit par exemple dans ses notes La Gazzetta dello SportQuant à Neymar, c’est à lui de finir au tableau, car il a coûté 42 millions d’euros de plus. Le PSG l’a voulu pour entrer dans l’Olympe. Et finalement il termine en larmes ». Toujours du côté de l’Italie, Tuttosport explique que le Bayern « commande » en Europe après avoir « mis le PSG K.O », alors que le Corriere dello Sport estime que le club bavarois a « piégél’émir du Qatar« . « Il a dépensé jusqu’ici 1,2 millard d’euros« , rappelle le quotidien transalpin. Un argument utilisé d’ailleurs par son confrère espagnol Marca.

« L’argent ne fait pas le bonheur »

« L’argent ne fait pas le bonheur« , titre ainsi le quotidien madrilène ce lundi. « Coman, formé au club, punit son ancienne équipe avec un but décisif (…) Le Bayern a imposé un rythme infernal pour gagner sa sixième C1« , ajoute Marca. « Le Bayern est aux cieux« , raconte de son côté AS, estimant que Neymar et Kylian Mbappé « ont trop pardonné » devant le but adverse.

Pour la plupart des médias européens, d’ailleurs, Manuel Neuer a été l’un des grands bonhommes de cette finale. Du haut de ses 34 ans, le gardien allemand a été une muraille infranchissable pendant 90 minutes. Et le rêve parisien s’est fracassé dessus.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.