Le charlatan a avoué avoir entretenu des r*pports s3xuels avec plus d’une dizaine de femmes mariées

Un charlatan nommé A. Traoré, qui vit depuis plus de 2 ans dans le village de Démankani, dans la région de Matam, a avoué avoir entretenu pendant plus d’un an, des rapports s3xuels avec plus d’une dizaine de femmes mariées à des émigrés du village.

Les épouses des émigrés victimes du charlatan, sollicitaient ce dernier pour des gris-gris et autres bains mystiques, afin d’avoir le contrôle sur la quasi-totalité des biens de leurs époux.

- Advertisement -

D’après « L’Observateur », ce charlatan faisait une sélection très minutieuse des catégories de femmes qui se présentaient à lui, selon leur situation matrimoniale.

Envoûtées, les épouses des émigrés allaient tous les jours abandonner leurs foyers pour répondre à l’appel du marabout, pour une partie de jambes en l’air. Et parfois, le charlatan se relayait sur deux femmes mariées, en même temps.

Ce fut ainsi jusqu’au retour de l’émigré I. K. d’Italie, qui a surpris son épouse en pleins ébats s3xuels avec le charlatan. Ce dernier, arrêté, sera battu à sang. Il sera sauvé in extremis par la gendarmerie qui s’est déployée sur les lieux. Il a été par la suite chassé du village.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.