Le Nouvel An Dans Un Monde Virtuel : Un échappatoire Au Réveillon En Famille?

Le Nouvel An dans un monde virtuel : un échappatoire au réveillon en famille?
Fêter le passage d’une année à l’autre dans un monde virtuel pour échapper, le temps d’une soirée, au coronavirus. L’idée peut paraître improbable, voire franchement triste, mais pour fêter l’arrivée de 2022, des soirées sont organisées dans des mondes virtuels, avec un objectif pour les entreprises organisatrices : en profiter pour gagner un peu d’argent.  

Que faire pour le réveillon de la Saint-Sylvestre ? Des éditeurs de jeux vidéo du monde entier proposent une option à ceux qui n’ont pas de plan, qui ne peuvent pas aller chez leurs amis, leur famille, ou qui n’en n’ont pas envie. Ils peuvent aujourd’hui enfiler leurs casques à réalité virtuelle ou allumer leurs ordinateurs pour plonger dans un monde virtuel, en espérant passer une bonne soirée, ou pas.

Depuis plusieurs années déjà, des événements se déroulent dans certains mondes virtuels. La chanteuse américaine Ariana Grande avait déjà réalisé plusieurs concerts dans le jeu vidéo Fortnite, tout comme JUL ou encore Travis Scott. Ce dernier avait d’ailleurs réuni 12 millions de joueurs. Des shows plus ou moins qualitatifs, qui avaient l’avantage d’explorer d’une nouvelle manière l’univers visuel des artistes… mais aussi de générer du chiffre d’affaires. Pour une dizaine de -vrais – euros, les joueurs de Fortnite pouvaient acheter un skin, une nouvelle forme pour leurs avatars, à l’effigie d’Ariana Grande. Un succès.

Un Nouvel An à Times Square

Pour fêter la nouvelle année, alors même que la crise du coronavirus est loin d’être finie, il fallait donc s’attendre à ce que des fêtes se déroulent aussi dans les métavers, ces mondes virtuels immersifs. Encore plus maintenant que Facebook s’appelle Meta, et promeut depuis son Horizon World.

Mais ce qui est nouveau, c’est que des entreprises d’autres secteurs commencent à transposer leurs affaires dans les mondes virtuels. La société immobilière Jamestown, qui détient plusieurs immeubles à Times Square, la célèbre place de New York, a investi dans le monde virtuel Decentraland pour y acheter des parcelles et reproduire une partie de Times Square.

L’entreprise ne précise pas la somme qu’elle a dépensée, mais assure que cet achat s’inscrit dans le cadre de la « stratégie d’actifs numériques » de l’entreprise. Avec l’espoir, un jour, de vendre des appartements… qui n’existent pas, sauf sur un serveur.

Jamestown orchestre chaque année, pour fêter la Saint-Sylvestre, la descente de la boule lumineuse de Times Square sur son gratte-ciel le One Times Square. Or, depuis l’an dernier, avec les jauges limitées pour lutter contre le coronavirus, l’entreprise organise en parallèle le même événement… mais dans le monde virtuel.

Money money money

Lors de cette soirée spéciale, baptisée MetaFest 2022, la descente de la boule lumineuse et un show pyrotechnique virtuel se tiendront dans le jeu, gratuitement. Mais tout ne sera pas en accès libre : des salons VIP payants sur les toits sont prévus, ainsi que des galeries d’art virtuelles, qui permettront d’acheter des œuvres d’art certifiées numériquement.

Paris Hilton organise dans la plateforme de jeux vidéos RoBlox une soirée pour fêter 2022. Là aussi, de l’argent en vue pour la star : il faudra payer pour obtenir des accessoires, des vêtements virtuels, ainsi que pour réserver une tournée en jet ski dans sa fausse propriété.

Séoul fait son Nouvel An en ligne

Le secteur public n’est pas en reste. Quelle autre ville que Séoul aurait pu se lancer la première dans les mondes virtuels ? Le projet de métavers gigantesque de la ville de Séoul, dont la construction – le codage ? – s’étalera jusqu’en 2026, sera lancé par la ville le soir du Nouvel An. Une alliance public-privé pour ne pas laisser aux géants du numérique le monopole de la réalité virtuelle.


La traditionnelle cérémonie de la cloche de Bosingak, qui ne sonne qu’à minuit pour la nouvelle année, sera transposée dans le monde virtuel, et les Sud-Coréens pourront la suivre sur leur portable ou leur ordinateur. Plus tard, le bureau du maire et les services administratifs seront peu à peu dupliqués dans le monde virtuel.

Qu’on le veuille ou non, les mondes virtuels vont s’imposer dans nos vies. Ils sont montés en puissance en 2021 et poursuivront leur ascension en 2022. Auront-ils assez de ressources naturelles pour fêter 2030 ? Peu importe. Comme se décrit le MetaFest 2022 sur sa page événement : « Let’s party like it’s 2022 : for Meta or for Worse. » On pencherait plus pour la deuxième hypothèse.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.