Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Le prix du fer surtaxé : les quincailleries entre bouderie et prix hors de portée des « goorgorlous »

0

Jadis avec un prix qui variait légèrement entre 380 et 420 000 francs, la tonne de fer a aujourd’hui grimpé jusqu’à 520 000 francs, dans les rares quincailleries où l’on en trouve encore. Car depuis des semaines voire des mois, avec ce prix exorbitant, beaucoup de quincaillers refusent maintenant d’en acheter, car il leur est difficile de convaincre ou d’expliquer cette hausse drastique à leurs clients.

Les uns interrogés, sans hésiter, pointent du doigt la Douane sénégalaise qui aurait décidé sans explication ou période de transition d’augmenter les taxes sur ce matériel très prisé, car la construction est un secteur très en vogue, malgré la crise COVID-19 qui touche tous les secteurs.

Et d’autres parmi quincailleries dénoncent une politique de favoritisme, car selon eux, il y a des acteurs économiques qui bénéficient d’exonération ou d’allégement.

Craignant aussi une chute du prix du jour au lendemain, comme c’est le cas avec cette hausse, beaucoup d’entre eux, préfèrent laisser le temps, pour ne pas acheter et être obligés de vendre à perte.

A la question pourquoi la Douane aurait agi ainsi, la réponse est surprenante : « ils veulent égaler, sinon battre le record des recettes affichées l’année dernière. Mais ils doivent savoir qu’on est en période de crise et on ne doit pas se faire de l’argent sur un seul secteur d’activité ! Ce n’est pas juste ! »

La réaction des autorités douanières est très attendue !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.