Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Les ambassades américaines dans le monde désormais autorisées à faire flotter les drapeaux des h0mos*xuels

0

Le gouvernement américain sous la direction de Joe Biden a donné l’autorisation à ses ambassades dans le monde entier de faire flotter les drapeaux LGBTQ sur le même mât que le drapeau américain en soutien aux droits des homosexuels.

Le secrétaire d’État Antony Blinken a délivré une autorisation générale aux postes diplomatiques américains du monde entier pour qu’ils arborent le drapeau de la Fierté, un geste qui tranche avec le département d’État de l’administration Trump, qui était dirigé par l’ancien secrétaire d’État Mike Pompeo.
Dans des câbles diplomatiques envoyés aux postes diplomatiques du monde entier, M. Blinken a donné l’autorisation aux diplomates de faire flotter le drapeau de la Fierté avant le 17 mai, qui marque la journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, ainsi qu’en juin, qui, aux États-Unis et dans de nombreux autres pays, est le mois de la Fierté.

Toutefois, ces câbles contiennent une clause stipulant que l’autorisation n’est pas obligatoire et que les chefs de mission qui dirigent chaque ambassade ou consulat peuvent choisir d’arborer le drapeau de la Fierté ou de présenter d’autres symboles de soutien aux droits LGBTQ.

Pendant le règne de Donad Trump, le département d’État avait refusé les demandes des ambassades de faire flotter les drapeaux LGBTQ sur le même mât que le drapeau américain.

Toutes les missions diplomatiques américaines doivent obtenir l’autorisation écrite préalable des hauts responsables du département d’État à Washington pour faire flotter un drapeau sur le même mât que le drapeau américain, à l’exception du drapeau du service extérieur ou du drapeau d’un prisonnier de guerre ou d’un disparu au combat. Conformément à la loi américaine, ces drapeaux doivent être flottés sous le drapeau américain.

En janvier, M. Blinken s’est engagé à défendre les droits des LGBTQ, notamment en autorisant les ambassades à faire flotter le drapeau de la Fierté.
« Je pense que les États-Unis jouent son rôle dans la défense des droits des personnes LGBTQI et que le ministère va s’en charger et s’y atteler immédiatement. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.